Logo - Les Affaires
Logo - Les Affaires

Commerce de marchandises: la pandémie a accéléré le recul

lesaffaires.com|Mis à jour le 16 avril 2024

Les données de l’OMC permettent de constater un ralentissement de cadence du commerce de marchandises dès 2019.

Le commerce des marchandises a pris une part croissante dans le PIB mondial depuis les années 1950, selon l’analyse qu’en fait la Banque mondiale.

«On peut facilement penser que la globalisation des échanges, notamment avec la multiplication des accords commerciaux, l’entrée de la Chine dans l’Organisation mondiale du commerce (OMC) et la course à la réduction des coûts des matières premières et des produits ont propulsé la demande pour le transport des marchandises et la logistique», analyse l’équipe de Desjardins Études économiques.

Les économistes de Desjardins notent que si l’on compare la croissance du volume du commerce mondial des marchandises avec celle du PIB réel mondial, «on note que, durant la période de 2008 à 2019, la progression des deux indicateurs a été la même, soit 2,3%.» 

Toutefois, les données de l’OMC permettent de constater un ralentissement de cadence du commerce de marchandises en 2019, soit avant que la pandémie de COVID-19 ne soit déclarée officiellement par l’Organisation mondiale de la santé. L’OMC attribue cet essoufflement principalement à deux facteurs : la décélération de la croissance mondiale observée cette année-là et l’accroissement des tensions commerciales entre les pays.