Chine: l'activité manufacturière en repli en octobre

Publié le 01/11/2023 à 15:25

Chine: l'activité manufacturière en repli en octobre

Publié le 01/11/2023 à 15:25

Par AFP

En octobre, «la demande manufacturière a augmenté lentement, et l'offre s'est contractée», note l'économiste Wang Zhe. (Photo: 123RF)

L'activité manufacturière en Chine s'est contractée en octobre, selon un indice indépendant publié mercredi qui confirme, comme les chiffres officiels, la fragilité de la reprise économique chez le géant asiatique.

L'indice d'activité des directeurs d'achat (PMI), calculé par le cabinet S&P Global et le média économique chinois Caixin, s'est établi à 49,5 points, contre 50,6 en septembre.

Un chiffre supérieur à 50 témoigne d'une expansion de l'activité par rapport au mois précédent. En deçà, il traduit une contraction.

Mardi, l'indice officiel publié par le Bureau national des statistiques (BNS) avait montré la même tendance avec un recul de 50,2 à 49,5 points.

L'enquête Caixin/S&P Global sonde principalement les PME alors que les statistiques gouvernementales se concentrent sur les grandes entreprises.

La Chine a levé en décembre ses restrictions sanitaires mises en place contre la pandémie et qui étaient en vigueur depuis près de trois ans. Cela a permis à la deuxième économie mondiale de rebondir.

Mais cette reprise est entravée par la faible confiance des consommateurs et des entreprises, une crise persistante dans l'immobilier, le chômage élevé des jeunes et le ralentissement économique mondial qui pèse sur la demande en biens chinois.

En octobre, «la demande manufacturière a augmenté lentement, et l'offre s'est contractée», note Wang Zhe, économiste pour Caixin cité dans le communiqué.

«De nombreux chiffres économiques chinois au troisième trimestre ont dépassé les attentes du marché», souligne-t-il toutefois.

La croissance économique en Chine s'est certes tassée sur la période de juillet à septembre (+4,9% sur un an), mais moins que prévu grâce à une reprise de la consommation.

«La consommation, en particulier dans le secteur des services, résiste bien», observe ainsi Wang Zhe.

«L'économie a montré des signes d'avoir touché le fond, mais les bases de la reprise ne sont pas solides. La demande est faible, de nombreuses incertitudes internes et externes demeurent et les attentes sont encore relativement faibles», conclut-il.

Certains experts doutent ainsi de la capacité de la Chine à atteindre son objectif de croissance 2023, fixé à «environ 5%».

Sur le même sujet

À la une

Un miroir du siècle économique

Édition du 21 Février 2024 | Sophie Chartier

SPÉCIAL 95 ANS. Retour sur l’histoire d’un média presque centenaire.

Quand les Québécois découvraient la Bourse dans nos pages

Édition du 21 Février 2024 | Sophie Chartier

SPÉCIAL 95 ANS. «Des entreprises comme Cascades et Couche-Tard, elles sont extrêmement reconnaissantes envers le REA.»

95 ans d'ambition et d'innovation

Édition du 21 Février 2024 | Marine Thomas

BILLET. Cela fait déjà 95 ans que le journal «Les Affaires» informe les décideurs du Québec.