Logo - Les Affaires
Logo - Les Affaires

Bic: ventes et bénéfice en augmentation, dopés par les rasoirs

AFP|Mis à jour le 16 avril 2024

Bic: ventes et bénéfice en augmentation, dopés par les rasoirs

À taux de change constants, les ventes de rasoirs ont progressé de 17,8%. (Photo: 123RF)

Le groupe français fabricant de stylos, de briquets et de rasoirs jetables, a annoncé lundi un chiffre d’affaires annuel 2023 en hausse de 1,3% à 2,26 milliards d’euros et un bénéfice plus élevé de 14% à 226,5 millions d’euros, portés en premier lieu par les rasoirs.

À taux de change constants, les ventes de rasoirs ont progressé de 17,8%, alimentées «par la croissance à deux chiffres en Europe, en Amérique latine, au Moyen‑Orient et en Afrique, des gains de parts de marché dans toutes les régions clés et la forte performance des produits à valeur ajoutée et des produits nouveaux».

«Sur les rasoirs, on a de nouveaux produits qui fonctionnent très bien», a indiqué à la presse Kimberly Stewart, responsable des relations investisseurs du groupe, évoquant notamment des rasoirs parfumés.

Les produits phares de milieu de gamme ont également connu de bons volumes de ventes, notamment en raison de la hausse des prix: «les gens, dans une période inflationniste, ont choisi d’acheter la marque Bic», a souligné Mme Stewart, mettant en avant le «rapport qualité prix» des produits du groupe.

Les ventes de stylos ont elles progressé de 10,2% à taux de change constants, tirées notamment par une croissance à deux chiffres au Moyen-Orient et en Afrique.

Enfin, les ventes de briquets — la catégorie qui rapporte le plus de chiffre d’affaires — ont progressé plus timidement, de 3,3% à taux de change constants.

Le directeur général du groupe, Gonzalve Bich, a salué «une performance solide» et «une amélioration de la marge brute», notamment « par l’optimisation de notre processus d’achats et par l’amélioration de la fiabilité et de la durabilité de notre chaîne d’approvisionnement ».

Pour 2024, le groupe table sur une croissance du chiffre d’affaires «comprise entre 5% et 7% à taux de change constants grâce à l’effet des volumes, du prix et du « mix »» (c’est-à-dire la montée en gamme), après +9,2% en 2023. Pour 2024, le groupe a exclu le chiffre d’affaires de l’Argentine « en raison du contexte hyperinflationniste ».

Concernant l’impact environnemental du groupe, ses emballages contenaient en 2023 «81% de plastiques recyclables, réutilisables ou compostables», contre 70% un an auparavant, a indiqué Kimberly Stewart. Le groupe vise 100% en 2025.

Bic, numéro un mondial des briquets et numéro deux des stylos, s’est également fixé comme objectif d’incorporer 20% de plastique recyclé dans l’ensemble de ses produits d’ici 2025, et 50% d’ici 2030. La direction n’a pas su dire lundi où en était le groupe sur cet objectif.