Logo - Les Affaires
Logo - Les Affaires

1200 employés canadiens de GM en chômage technique

AFP|Mis à jour le 15 avril 2024

GM Canada envoie 1200 travailleurs au chômage en raison de la grève qui paralyse divers sites du constructeur aux É-U.

Quelque 1200 salariés de General Motors ont été mis en chômage technique au Canada en raison de la grève qui paralyse plusieurs sites du constructeur américain aux États-Unis, a indiqué mercredi une porte-parole de l’entreprise.

«Je peux confirmer qu’environ 1200 salariés ont été mis en chômage technique à Oshawa», à l’est de Toronto, a dit à l’AFP une porte-parole de la filiale GM Canada, Jennifer Wright.

«Environ la moitié de la production de l’usine d’assemblage d’Oshawa a été affectée par la grève de l’UAW», le puissant syndicat automobile américain, a-t-elle précisé.

À Oshawa, la production de pickups a dû être «temporairement interrompue en raison d’une pénurie de pièces», a indiqué un autre porte-parole de GM, Daniel Flores.

Ces répercussions au Canada d’une grève aux États-Unis ne sont pas inhabituelles compte tenu du haut degré d’intégration de l’industrie automobile en Amérique du Nord.

Les opérations se poursuivent normalement sur deux autres sites de GM dans la province de l’Ontario (centre), «mais nous continuons de suivre la situation», a ajouté la porte-parole de GM au Canada.

Près de 50 000 salariés américains de General Motors (GM) sont en grève depuis lundi, un mouvement social d’une ampleur exceptionnelle qui pourrait durer en raison de l’impasse dans laquelle se trouvent les négociations salariales avec le groupe automobile.