Sondage: 76% des non-propriétaires voient l'accès à la propriété hors de portée

Publié le 11/04/2024 à 13:38

Sondage: 76% des non-propriétaires voient l'accès à la propriété hors de portée

Publié le 11/04/2024 à 13:38

Par La Presse Canadienne

La CIBC affirme que les propriétaires actuels sont également confrontés à des défis en raison des taux d’intérêt plus élevés. (Photo: La Presse Canadienne)

Toronto — Un nouveau sondage réalisé pour la Banque CIBC suggère que 76% des Canadiens qui ne sont pas propriétaires estiment que l’entrée sur le marché immobilier leur semble hors de portée.

D’après l’enquête en ligne qui a été réalisée en février, 70% des non-propriétaires répondants ont cité la surévaluation du marché comme l’un des principaux obstacles. L’incapacité d’épargner pour une mise de fonds a aussi été citée comme un frein important chez 63% des non-propriétaires, indique la banque. 

Le sondage a également révélé que 55% des non-propriétaires ont déclaré qu’ils ne pourraient se permettre une nouvelle maison qu’avec un héritage ou un don de leur famille.

La CIBC affirme que les propriétaires actuels sont également confrontés à des défis en raison des taux d’intérêt plus élevés.

L’institution financière mentionne que 51% des détenteurs de prêts hypothécaires à taux variable interrogés ont déclaré avoir réduit leurs dépenses quotidiennes, tandis que 21% effectuaient des paiements forfaitaires pour leur prêt hypothécaire.

Parallèlement, 45% des propriétaires ayant un prêt hypothécaire à taux fixe prévoient qu’ils réduiront leurs dépenses quotidiennes alors que leurs prêts arriveront à échéance au cours des deux prochaines années.

 

Sur le même sujet

Logement: la ministre Duranceau veut un moratoire de trois ans sur les évictions

Mis à jour le 22/05/2024 | La Presse Canadienne

Un propriétaire pourra encore reprendre son logement pour un proche.

La course aux locataires se poursuit

Édition du 22 Mai 2024 | Charles Poulin

IMMOBILIER COMMERCIAL. Le retour lent des travailleurs dans les bureaux pèse sur les taux d’inoccupation.

À la une

TotalEnergies étudie une cotation en actions à New York

Il y a 38 minutes | AFP

Mais pas une «cotation principale», selon le PDG du groupe pétrolier français Patrick Pouyanné.

Les bonnes (et moins bonnes) raisons de démissionner

EXPERTE INVITÉE. Avant de démissionner, il est recommandé d’en parler avec les bonnes personnes

Malade, vaut-il mieux rester chez soi ou aller au bureau?

MAUDITE JOB! «L'autre jour, j'étais malade comme un chien. Je suis quand même allé au bureau. Ai-je eu raison ou tort?»