Qui profitera des bureaux de l'ex-cabinet Heenan Blaikie?


Édition du 10 Mai 2014

Qui profitera des bureaux de l'ex-cabinet Heenan Blaikie?


Édition du 10 Mai 2014

Par Claudine Hébert

À Montréal, ce sont cinq étages du prestigieux immeuble sis au 1250 René-Lévesque Ouest qui sont en quête d’un ou de plusieurs nouveaux locataires.

La dissolution du cabinet d'avocats Heenan Blaikie en février s'est traduite par l'arrivée de près de 350 000 pieds carrés (pi2) de locaux en location dans six villes du Canada.

À l'exception des locaux de Trois-Rivières, de Sherbrooke et de Québec, dont les associés se sont joints soit à Lavery, soit à BCF, les locaux de Montréal, Toronto, Vancouver, Victoria, Calgary et Ottawa cherchent de nouveaux locataires. Montréal et Toronto sont les plus touchées, avec chacune plus ou moins 125 000 pi2 de superficie à louer.

À Montréal, ce sont cinq étages du prestigieux immeuble sis au 1250 René-Lévesque Ouest qui sont en quête d'un ou de plusieurs nouveaux locataires. Y a-t-il déjà des intéressés ? Peut-on visiter ces locaux ? Qu'offrent-ils de particulier ? Au siège social torontois d'Oxford Properties, qui gère l'adresse montréalaise de l'ex-cabinet, on nous répond par voie de courriel : pas de commentaires.

«Ces locaux font l'objet d'un dossier légal, impossible d'en discuter ouvertement», explique du bout des lèvres Michel Tourillon, responsable de la location du 1250 René- Lévesque pour Oxford Properties. M. Tourillon, qui fait visiter les locaux aux intéressés, n'a pas voulu en dire plus. Selon nos sources, les propriétaires d'immeubles touchés par la dissolution du cabinet Heenan Blaikie songent à poursuivre en cour les avocats de l'ancienne firme. Aucune poursuite n'a été déposée à la cour jusqu'à maintenant. «Le cabinet savait ce qu'il faisait en étant enregistré sous LLP, une société à responsabilité limitée. Maintenant qu'il est dissous, difficile pour les gestionnaires de poursuivre une coquille vide», nous indique une source du marché immobilier qui veut demeurer anonyme.

Les locaux de Montréal, tout comme ceux de Vancouver (deux étages de la Guinness Tower, au 1055 Hastings West, géré par Oxford Properties) et de Victoria (1005 Langley, géré par Colliers) sont officiellement affichés depuis mars. «Les anciens locaux de Heenan Blaikie occupent un bâtiment centenaire totalement rénové en 2010 au coût de 5,5 millions de dollars. Il est équipé d'un système de géothermie et d'un dispositif à l'épreuve des tremblements de terre. Le cabinet avait de plus investi 75 $ le pi2 pour réaménager son étage de 3 187 pi2», indique Tristan Sparks, associé chez Colliers Victoria, sans commenter davantage. Les locaux de Calgary (Penn West Plaza West Tower, géré par CBRE) viennent d'être affichés.

Les autres gestionnaires attendent pour annoncer les locaux. «On fait circuler officieusement l'information sans l'afficher. On trouvera certainement un ou des locataires sous peu», indique Bob MacNicol, de Brookfield Office Properties, de Toronto. Brookfield gère l'immeuble Bay Adelaide Center, à Toronto, construit en 2009. Heenan Blaikie y occupait cinq étages totalisant 125 000 pi2. Le bail de 15 ans devait prendre fin en 2024.

À Montréal, le bail liant le cabinet à Oxford Properties venait d'être reconduit l'automne dernier. Plusieurs sources nous ont indiqué qu'il s'agissait d'un contrat de 15 ans, comprenant des travaux de rénovation évalués à 9 M$. Chez Devencore NKF, l'agence immobilière qui a mené les discussions entre le cabinet et le gestionnaire d'immeubles, on n'a pas voulu confirmer cette information. Là aussi, on a préféré ne pas commenter la situation.

À la une

Bourse: Wall Street finit contrastée, nouveaux records pour Nasdaq et S&P 500

Mis à jour le 13/06/2024 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. Le TSX est en baisse de 1,2% et Wall Street est mitigé.

À surveiller: Dollarama, Manuvie et Canadian Natural Resources

13/06/2024 | lesaffaires.com

Que faire avec les titres de Dollarama, Manuvie et Canadian Natural Resourc? Voici quelques recommandations d’analystes.

Bourse: les gagnants et les perdants du 13 juin

Mis à jour le 13/06/2024 | LesAffaires.com et La Presse Canadienne

Voici les titres d'entreprises qui ont le plus marqué l'indice S&P/TSX aujourd'hui.