Les aînés, nouvelle clientèle pour les architectes


Édition du 14 Juin 2014

Les aînés, nouvelle clientèle pour les architectes


Édition du 14 Juin 2014

Par Claudine Hébert

Ce projet de 180 logements pour aînés dans le Mile End a été réalisé par Ruccolo + Faubert Architectes. Le budget était de 15,5 millions de dollars.

Il y a à peine 20 ans, on comptait moins de 40000 logements en résidences pour personnes âgées. Aujourd'hui, on en dénombre plus de 115 000, répartis dans plus de 2300 immeubles. Du coup, construire ce type de résidence n'est plus seulement le projet d'un promoteur, mais rassemble des architectes, des ingénieurs ou des designers d'intérieur.

Chantal Panneton, propriétaire associée de la firme A2Design, à Laval, souligne que 40 % de son chiffre d'affaires est aujourd'hui directement lié à la conception de résidences pour personnes âgées. Il y a 10 ans, elle est allée cogner à la porte d'un promoteur de résidences à Montréal. « J'ai été suffisamment convaincante pour qu'on me confie un premier mandat. Depuis, les contrats n'ont jamais arrêté », raconte-t-elle.

Et le rôle du designer ne se limite pas au choix de couleurs de peinture et aux couvre-planchers. L'aménagement des aires communes, l'espace des logements, y compris la sélection des appareils sanitaires, relèvent de son expertise. « Mais attention, notre souci est d'apporter une valeur ajoutée à ces milieux de vie. Même si la cuvette de toilette est élevée et que la baignoire doit être peu profonde, il faut sélectionner de beaux appareils sanitaires ergonomiques et sécuritaires, sans pour autant qu'ils affichent un look d'hôpital », précise Mme Panneton.

Évolution des mandats

Les nouvelles résidences évoluent également sur le plan architectural. « Finie l'époque où l'on construisait des unités avec des fenêtres placées à 42 pouces du sol », signale l'architecte Daniel Macbeth, de Ruccolo et Faubert. Maintenant, dit-il, la plupart des résidences sont dotées de fenêtres près du plancher. Ce qui permet de bénéficier d'une meilleure vue en position assise. Les balcons sont équipés de panneaux de verre givré pour réduire l'effet de vertige, et les corridors sont munis d'espaces de repos, éclairés de lumière naturelle.

Au cours des 10 dernières années, M. Macbeth a réalisé une dizaine de projets de résidences privées et publiques comprenant au moins 250 logements. « C'est très motivant de pouvoir développer un produit qui s'adresse à une nouvelle clientèle. Un produit obligeant à comprendre et à saisir les besoins actuels des aînés tout en se projetant dans le futur. C'est peut-être moi qui me retrouverai dans ce type d'établissement dans 25 ans », dit l'architecte âgé de 50 ans.

Trouver l'équilibre

Toutes ces mesures font augmenter le coût de 3 à 5 % par logement, qui varie de 140 000 à 160 000$. Un facteur qui n'est pas sans soulever de vives discussions entre les intervenants. « Le défi demeure de trouver le bon équilibre entre ce que veut le client et sa capacité de payer, ce que souhaite le promoteur et son rendement, sans oublier l'appui des institutions financières », souligne Claude Paré, président de D'Ici 2031, un organisme qui se spécialise dans la conception, la réalisation et la mise en marché de résidences pour personnes âgées. Pourquoi l'an 2031 ? Selon les statistiques, ce sera l'année où plus d'un Québécois sur trois sera âgé de 55 ans ou plus.

8,7 % - Taux d’inoccupation des places standard en 2013. Le coût mensuel du loyer standard est de 1 520 $
Sources : Société canadienne d’hypothèques et de logement

10,4 M - Le Canada comptera 10,4 millions de personnes de 65 ans et plus en 2036 (23,7 % de la population). À titre de comparaison, le pays comptait 4,3 M d’aînés en 2006 (13,7 % de la population).

À la une

Le Québec pâtira-t-il de la guerre commerciale verte avec la Chine?

17/05/2024 | François Normand

ANALYSE. Les producteurs d’acier craignent que la Chine inonde le marché canadien, étant bloquée aux États-Unis.

Bourse: Wall Street finit en ordre dispersé, le Dow Jones clôture au-dessus des 40 000 points

Mis à jour le 17/05/2024 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de New York a terminé en ordre dispersé.

À surveiller: AtkinsRéalis, Boralex et Lightspeed

17/05/2024 | Charles Poulin

Que faire avec les titres AtkinsRéalis, Boralex et Lightspeed? Voici des recommandations d’analystes.