Le taux d'inoccupation des bureaux atteint un sommet depuis 1994

Publié le 04/07/2023 à 11:02

Le taux d'inoccupation des bureaux atteint un sommet depuis 1994

Publié le 04/07/2023 à 11:02

Par La Presse Canadienne

Le taux d’inoccupation des bureaux à l’échelle nationale est passé à 18,1% au deuxième trimestre. (Photo: 123RF)

Le taux d’inoccupation des bureaux au Canada a grimpé au deuxième trimestre pour atteindre son plus haut niveau depuis 1994, indique un rapport publié mardi par la société de services immobiliers commerciaux CBRE.

Selon l’entreprise, le taux d’inoccupation des bureaux à l’échelle nationale est passé à 18,1% au deuxième trimestre, alors qu’il était de 17,7% au premier trimestre.

Il s’agit du niveau le plus élevé depuis le premier trimestre de 1994, où il était de 18,6%.

Cette augmentation est survenue alors que le taux d’inoccupation des bureaux au centre-ville au deuxième trimestre a atteint 18,9%, après s’être établi à 18,4% au premier trimestre. Le taux d’inoccupation des bureaux en banlieue était de 17,1%, en hausse par rapport à 16,8%.

La société a précisé que les taux d’inoccupation au centre-ville au deuxième trimestre avaient légèrement augmenté dans tous les grands centres, à l’exception de Calgary et de la région de Waterloo.

CBRE a souligné que les marchés canadiens des bureaux étaient aux prises avec la menace d’une récession, les hausses des taux d’intérêt, la faiblesse du secteur technologique, les locataires réduisant la taille de leurs espaces et la nouvelle offre d’espaces de bureaux.

Sur le même sujet

Logement: la ministre Duranceau veut un moratoire de trois ans sur les évictions

Mis à jour le 22/05/2024 | La Presse Canadienne

Un propriétaire pourra encore reprendre son logement pour un proche.

La course aux locataires se poursuit

Édition du 22 Mai 2024 | Charles Poulin

IMMOBILIER COMMERCIAL. Le retour lent des travailleurs dans les bureaux pèse sur les taux d’inoccupation.

À la une

Ce projet de loi affectera toutes les entreprises

24/05/2024 | François Normand

ANALYSE. Le projet de loi sur l’énergie que Pierre Fitzgibbon déposera d’ici le 7 juin sera structurant pour le Québec.

Électricité: un manufacturier sur trois en manque

23/05/2024 | François Normand

Près de 75% des entreprises des secteurs manufacturier et industriel retardent des projets ou des investissements.

Bourse: les résultats des 7 magnifiques au 1T

24/05/2024 | lesaffaires.com

D'Apple à Nvidia, qui a dépassé les attentes ou déçu les marchés.