Le loyer moyen au Canada a grimpé en mars pour la première fois depuis novembre

Publié le 13/04/2023 à 13:47

Le loyer moyen au Canada a grimpé en mars pour la première fois depuis novembre

Publié le 13/04/2023 à 13:47

Par La Presse Canadienne

La demande pour la location de logements est largement supérieure à l’offre. (Photo: La Presse Canadienne)

Le loyer moyen au Canada a grimpé de 1% de février à mars, enregistrant ainsi sa première hausse mensuelle depuis novembre, a révélé jeudi un nouveau rapport.

Selon les données du plus récent rapport de Rentals.ca et Urbanation, les loyers ont recommencé à accélérer au printemps, après une brève période de modération pendant l’hiver, pour atteindre 2004$ en mars, ce qui représentait une progression de 10,8% par rapport au mois de mars de l’an dernier.

«Avec le printemps est arrivé un marché locatif très concurrentiel au Canada, alimenté par une augmentation record de la population de plus d’un million de personnes dans la dernière année et de faible accessibilité à la propriété avec les hausses de taux d’intérêt de l’an dernier», a expliqué Shaun Hildebrand, président de la firme de recherche immobilière Urbanation.

«L’offre n’étant pas capable de répondre aux niveaux actuels de la demande, il faut s’attendre à une plus forte pression à la hausse sur les loyers dans les mois à venir.»

Selon Rentals.ca, un site d’annonces de logements, et Urbanation, ce déséquilibre entre l’offre et la demande est à la source de l’augmentation moyenne de 196$ des loyers depuis mars dernier.

Les loyers demandés pour les appartements et des copropriétés en location ont enregistré une augmentation semblable de 1,5% par rapport à février et de 10,9% par rapport à mars 2022, pour atteindre en moyenne 1937$.

Les loyers les plus élevés étaient à Vancouver, où un appartement d’une chambre à coucher coûtait 2743$ par mois, un montant en hausse de 3,9% par rapport à février et de 17,3% par rapport à mars 2022. Les logements de deux chambres à coucher atteignaient en moyenne 3653$, un montant en hausse de moins de 1% par rapport à février, et de 21,5% sur un an.

À Toronto, les loyers des logements avec une chambre à coucher étaient en moyenne de 2506$, en hausse de moins de 1% par rapport à février, et de 22,2% par rapport à mars 2022. Celui des logements de deux chambres à coucher atteignait 3286$, en baisse de 0,8% par rapport à février et en hausse de 19,7% sur un an.

À l’autre extrémité du spectre, le loyer moyen le plus bas parmi les 35 villes étudiées par Rentals.ca et Urbanation se trouvait à Lloydminster, en Alberta. Un logement d’une chambre à coucher y valait 820$, soit 0,7% de plus qu’en février et 10,3% de plus qu’en mars 2022. Le loyer des logements de deux chambres à coucher y valait en moyenne 925$, en hausse de 0,3% par rapport au mois précédent et de 8,4% sur un an.

À Montréal, le loyer moyen pour un logement à une chambre était de 1619$, en baisse de 0,2% sur une base mensuelle et en hausse de 7,5% sur une base annuelle. Pour les logements de deux chambres, il atteignait 2155$, des hausses mensuelle et annuelle de 0,7% et 10,6% respectivement.

Cependant, lorsque Rentals.ca et Urbanation se sont penchés sur la croissance des loyers, ils ont observé que les augmentations les plus rapides parmi les grands marchés canadiens pour les appartements et des copropriétés en location avaient eu lieu à Calgary.

Les loyers des appartements et des copropriétés en location de Calgary ont grimpé de 24,9% sur une base annuelle pour atteindre 1890$.

Toronto a conservé sa deuxième position au classement de la croissance annuelle des loyers, avec un gain de 22,4%. À Vancouver, le plus coûteux des grands marchés canadiens, la croissance annuelle des loyers était de 18,7% en mars, pour un loyer moyen de 3146$.

À Montréal, le loyer moyen a progressé de 10,9% sur une base annuelle en mars, pour atteindre 1876$.

Les loyers des six plus grands marchés locatifs du pays ont affiché des augmentations de plus de 10% au cours de la dernière année.

Sur le même sujet

Logement: la ministre Duranceau veut un moratoire de trois ans sur les évictions

Mis à jour le 22/05/2024 | La Presse Canadienne

Un propriétaire pourra encore reprendre son logement pour un proche.

La course aux locataires se poursuit

Édition du 22 Mai 2024 | Charles Poulin

IMMOBILIER COMMERCIAL. Le retour lent des travailleurs dans les bureaux pèse sur les taux d’inoccupation.

À la une

Ce projet de loi affectera toutes les entreprises

24/05/2024 | François Normand

ANALYSE. Le projet de loi sur l’énergie que Pierre Fitzgibbon déposera d’ici le 7 juin sera structurant pour le Québec.

Électricité: un manufacturier sur trois en manque

23/05/2024 | François Normand

Près de 75% des entreprises des secteurs manufacturier et industriel retardent des projets ou des investissements.

Bourse: les résultats des 7 magnifiques au 1T

24/05/2024 | lesaffaires.com

D'Apple à Nvidia, qui a dépassé les attentes ou déçu les marchés.