Immobilier: un tribunal de Hong Kong ordonne la liquidation du promoteur chinois Evergrande

Publié le 29/01/2024 à 08:37, mis à jour le 29/01/2024 à 09:06

Immobilier: un tribunal de Hong Kong ordonne la liquidation du promoteur chinois Evergrande

Publié le 29/01/2024 à 08:37, mis à jour le 29/01/2024 à 09:06

Par AFP

La dégringolade d'Evergrande, en défaut de paiement pour la première fois en 2021 et qui a été déclaré en faillite aux États-Unis, est étroitement suivie par les autorités chinoises, car le groupe était un pilier de l'économie nationale. (Photo: 123RF)

Un tribunal de Hong Kong a ordonné lundi la liquidation du géant immobilier chinois en difficulté Evergrande, symbole des déboires de ce secteur clé de l'économie chinoise, mais le groupe a affirmé qu'il poursuivrait ses activités.

Basé à Foshan (sud de la Chine), Evergrande a été le plus grand promoteur immobilier de Chine et employait fin 2022 près de 70 000 personnes à temps plein. Il a accumulé les dettes jusqu'à afficher un passif de plus de 300 milliards de dollars américains et est ainsi devenu emblématique de la crise immobilière qui sévit depuis des années dans la deuxième économie mondiale.

La question de savoir comment une décision prise dans la région chinoise semi-autonome de Hong Kong pouvait se concrétiser en Chine continentale, où le groupe est basé et où les lois sont différentes, n'était toutefois pas claire dans l'immédiat.

«[Considérant] l'absence évidente de progrès de la part de l'entreprise dans la présentation d'un plan de restructuration viable [...] j'estime qu'il est approprié que le tribunal rende un jugement de liquidation de l'entreprise, et c'est ce que j'ordonne», a déclaré la juge hongkongaise Linda Chan.

Dans son jugement écrit rendu lundi après-midi, la juge a expliqué que les intérêts des créanciers seraient «mieux protégés» si la société était liquidée et si des liquidateurs indépendants prenaient en charge sa gestion.

Deux membres du cabinet d'avocats Alvarez & Marsal, Edward Middleton et Tiffany Wong, ont été nommés liquidateurs.

Selon la direction du géant immobilier, la décision du tribunal de Hong Kong n'aura pas d'impact sur ses opérations sur le continent, mais pour les analystes, elle érode encore davantage la confiance des investisseurs étrangers en Chine.

 

«Abouti à rien»

«La décision de justice d'aujourd'hui est contraire à notre intention première [...] C'est extrêmement regrettable», a déploré le directeur général d'Evergrande, Shawn Siu, auprès du média économique chinois 21st Century Business Herald.

Dans un communiqué, il a déclaré que la filiale d'Evergrande à Hong Kong était indépendante des activités du groupe en Chine et que ce dernier «s'efforcera toujours de faire tout son possible pour sauvegarder la stabilité de ses activités et opérations nationales».

Des créanciers internationaux avaient déposé une requête en liquidation devant un tribunal de Hong Kong contre le groupe Evergrande. La procédure a traîné en longueur, car les parties tentaient de négocier un accord.

Mais des analystes doutent que les créanciers reçoivent des compensations à hauteur de leurs pertes. 90% des actifs d'Evergrande se trouvent en Chine continentale, selon le jugement.

La société affiche 236,6 milliards de dollars américains d'actifs en Chine continentale et ailleurs. Certains d'entre eux ont déjà été vendus ces derniers mois pour obtenir des liquidités, pour un montant d'environ 7 milliards de dollars américains à fin novembre, selon les médias chinois.

«Je doute que les créanciers à l'étranger (d'Evergrande) reçoivent un montant de recouvrement substantiel» de cette liquidation, a déclaré Zerlina Zeng, analyste crédit chez Creditsights Singapore, citée par l'agence Bloomberg.

De son côté, l'avocat d'un groupe de créanciers, Fergus Saurin, a déclaré aux journalistes qu'Evergrande n'avait pas «engagé le dialogue» avec eux. «Il y a eu des velléités de dialogue à la dernière minute qui n'ont abouti à rien», a-t-il affirmé. «L'entreprise ne peut s'en prendre qu'à elle-même». Après l'annonce du jugement, l'action d'Evergrande a dévissé de plus de 20% lundi à la Bourse de Hong Kong, qui a suspendu la cotation du titre.

 

Quelles conséquences? 

La dégringolade d'Evergrande, en défaut de paiement pour la première fois en 2021 et qui a été déclaré en faillite aux États-Unis, est étroitement suivie par les autorités chinoises, car le groupe était un pilier de l'économie nationale.

Le secteur chinois de la construction et de l'immobilier représentait environ un quart du PIB chinois. Pendant des décennies, les nouveaux logements en Chine étant payés par les propriétaires avant même leur construction, et les groupes immobiliers finançaient facilement leurs nouveaux chantiers à crédit.

Mais l'endettement massif du secteur est perçu ces dernières années par le pouvoir comme un risque majeur pour l'économie et le système financier du pays.

Pékin a ainsi progressivement durci, à partir de 2020, les conditions d'accès au crédit des promoteurs immobiliers, ce qui a tari les sources de financement de groupes déjà endettés.

Fin juin, Evergrande estimait ainsi ses dettes à 328 milliards de dollars américains.

L'impact de la décision de lundi sur les activités de construction d'Evergrande en Chine est «inconnu», a déclaré Ken Cheung, stratège en chef des changes pour l'Asie chez Mizuho, mais la liquidation rappellera probablement aux investisseurs la mauvaise santé du secteur et «pourrait éloigner les investisseurs étrangers».

La Chine a annoncé plusieurs mesures pour soutenir son secteur immobilier, mais les résultats n'ont eu que peu d'effets pour l'instant.

 

Sur le même sujet

IA: le Canada est un leader, mais loin derrière les États-Unis

Édition du 22 Mai 2024 | François Normand

ANALYSE. Les producteurs d’acier craignent que la Chine inonde le marché canadien, étant bloquée aux États-Unis.

Le Québec pâtira-t-il de la guerre commerciale verte avec la Chine?

17/05/2024 | François Normand

ANALYSE. Les producteurs d’acier craignent que la Chine inonde le marché canadien, étant bloquée aux États-Unis.

À la une

Trois stratégies pour rendre son commerce plus attrayant

Édition du 22 Mai 2024 | Jean-François Venne

COMMERCE DE DÉTAIL. Voici trois commerces qui ont élaborer de nouvelles stratégies pour se démarquer.

La main-d'oeuvre reste un défi pour les détaillants

Édition du 22 Mai 2024 | Jean-François Venne

COMMERCE DE DÉTAIL. Plus d'un poste vacant sur dix au Québec se trouve dans le secteur du commerce de détail.

Des clients avides de rabais

Édition du 22 Mai 2024 | Jean-François Venne

COMMERCE DE DÉTAIL. Les détaillants doivent s'ajuster aux nouvelles attentes des consommateurs.