Immobilier: les ventes revues en hausse au pays, sauf au Québec

Publié le 16/12/2013 à 11:08

Immobilier: les ventes revues en hausse au pays, sauf au Québec

Publié le 16/12/2013 à 11:08

Par Thomas Cottendin

L'Association canadienne de l'immeuble (ACI) a révisé à la hausse ses prévisions des ventes résidentielles, tant pour les prix que pour le volume. À l’échelle nationale, les reventes devront s’apprécier de 0,8% et de 3,7% en 2013 et 2014. Quant aux prix, ceux-ci devraient monter de 5,2% cette année et de 2,3% l’an prochain. La situation au Québec est toutefois plus nuancée...

Pour la sixième année consécutive, les ventes annuelles qui seront réalisées par l'entremise des chambres et associations immobilières canadiennes en 2013 demeureront tout près de 450 000 logements, estime l’ACI.

Après avoir revu à la hausse ses prévisions pour la Colombie-Britannique, l’Alberta, la Saskatchewan, le Manitoba et l’Ontario, l’ACI s’attend dorénavant à des ventes totales de 458 200 logements au pays pour cette année, en hausse de 0,8% sur un an. Pour leur part, les ventes au Québec devraient chuter de 6,8% en 2013, pour atteindre 72 100 logements.

En 2014, selon les prévisions à l'échelle nationale, les ventes devraient atteindre 475 000 logements (+3,7 %). Cette augmentation reflète en grande partie le démarrage lent en 2013, qui ne devrait pas se reproduire au début de 2014, souligne l’ACI. Au Québec, les ventes devraient retrouver le chemin de la hausse, s’appréciant de 1,9% à 73 450 logements.

L’ACI s'attend à ce que le prix résidentiel moyen à l'échelle nationale augmente de 5,2 % pour atteindre 382 200 $ en 2013 et de 2,3% à 391 100 $ en 2014. Au Québec, la hausse de prix devrait être de 1,3% cette année, et de seulement 0,1% l’année prochaine.

«La plupart des marchés résidentiels sont bien équilibrés, y compris ceux des nombreux grands centres urbains », affirme Gregory Klump, économiste en chef de l'ACI, dans un communiqué. 

«L’accroissement des prix résidentiels est toujours plus marqué là où l’offre est restreinte par rapport à la demande, comme dans les marchés actuels de Calgary et de certaines parties du sud de l’Ontario, y compris le secteur des immeubles bas de Toronto. Les perspectives d'augmentation des prix seront limitées dans certaines parties du Québec et des Maritimes, puisque la concurrence entre les propriétaires-vendeurs s'y est accrue. »

 

À la une

Bourse: nouveaux records pour le Nasdaq et le S&P 500

Mis à jour le 21/05/2024 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto a clôturé en légère hausse.

Bourse: les gains du S&P 500 en 2024 restent fragiles

03/05/2024 | Denis Lalonde

BALADO. Plus de la moitié du gain du S&P 500 lors des quatre premiers mois de 2024 est attribuable à... Nvidia.

Bourse: les gagnants et les perdants du 21 mai

Mis à jour le 21/05/2024 | LesAffaires.com et La Presse Canadienne

Voici les titres d'entreprises qui ont le plus marqué l'indice S&P/TSX aujourd'hui.