Coup de froid sur le marché des chalets


Édition du 24 Mai 2014

Coup de froid sur le marché des chalets


Édition du 24 Mai 2014

Photo: Shutterstock

Vous projetez de vous départir de votre coin de paradis à la montagne en pensant encaisser gros rapidement ? Bonne chance ! Le marché des résidences secondaires est à l'image de notre printemps : froid et maussade.

La dynamique en oeuvre sur les marchés résidentiels de Montréal et de Québec frappe aussi les régions où se concentrent les chalets, les maisons de campagne et les copropriétés à proximité des pentes de ski. Résultat : partout, l'offre des résidences secondaires excède la demande, les prix s'affichent de plus en plus sous l'évaluation municipale et, en plusieurs endroits, les délais de vente moyens dépassent maintenant les 300 jours !

La situation est devenue telle que les courtiers immobiliers de plusieurs régions n'acceptent plus de mandat d'une durée inférieure à une année. «On ne signe plus de contrats de courtage de six mois comme auparavant, confirme Marie Dubois, courtière immobilière du Groupe Sutton à Bromont. Le marché a changé, les acheteurs sont beaucoup plus prudents. Nous n'avons pas le choix d'ajuster nos pratiques.»

La situation actuelle résulte d'une dégradation observée dans l'ensemble de la province depuis quelques années. Au cours des 12 derniers mois, le nombre de propriétés à vendre a crû de 10 %, le nombre de transactions a baissé de 8 %, tandis que les délais de vente ont progressé de près de 10 %. «Mis à part quelques exceptions, l'activité immobilière a baissé partout, parfois avec plus d'intensité encore dans les régions prisées par les villégiateurs», affirme Paul Cardinal, directeur de l'analyse de marché à la Fédération des chambres immobilières du Québec (FCIQ).

Après trois ans de détérioration ininterrompue, le marché continue depuis janvier de s'enfoncer dans la majorité des régions touristiques, avec des reculs des ventes qui dépassent allègrement les 10 %, dans les Laurentides, Lanaudière et Charlevoix.

À lire aussi :
Le bord de l'eau a moins la cote

À la une

Nos exportations à risque en France malgré l'AECG

14/06/2024 | François Normand

ANALYSE. Les droites radicale et populiste minent l’économie et le niveau de vie des pays, selon des études empiriques.

Banque du Canada: jusqu'à cinq baisses de taux d'ici juin 2025

14/06/2024 | Denis Lalonde

BALADO. Les données américaines sur l’inflation pourraient conforter la Banque du Canada dans ses baisses de taux.

Bourse: Wall Street termine en ordre dispersé, mais le Nasdaq enchaîne un 5ème record d'affilée

Mis à jour le 14/06/2024 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto a terminé dans le rouge.