Un Québec indépendant devrait assumer 400 G$ de dette

Publié le 23/10/2023 à 11:16

Un Québec indépendant devrait assumer 400 G$ de dette

Publié le 23/10/2023 à 11:16

Par La Presse Canadienne

Un éventuel Québec indépendant devrait assumer sa part de la dette fédérale pour 2022 estimée à plus de 185 milliards $. À cela s’ajoute la dette actuelle du Québec, estimée à 212,2 G$, pour un total de plus de 397 G$. (Photo: La Presse Canadienne)

Un Québec indépendant devrait assumer une dette brute de tout près de 400 milliards de dollars (G$). 

C’est ce qui ressort d’un portrait des finances publiques d’un Québec souverain rendu public lundi par le chef péquiste Paul Saint−Pierre Plamondon.

Le document de 84 pages était attendu depuis le printemps et sa publication avait été reportée par le Parti québécois (PQ) après l’élection complémentaire dans Jean−Talon.

On y fait état qu’un éventuel Québec indépendant devrait assumer sa part de la dette fédérale pour 2022 estimée à plus de 185 milliards $. À cela s’ajoute la dette actuelle du Québec, estimée à 212,2 G$, pour un total de plus de 397 G$. 

Néanmoins, le PQ plaide que le Québec ferait bonne figure, en étant deuxième dans les pays du G7 en matière de ratio dette/PIB.

Selon le parti, il ne fait aucun doute qu’un Québec indépendant pourrait non seulement assumer les dépenses du fédéral et maintenir la totalité des services, mais disposerait même de nouvelles sommes importantes pour les investir comme bon lui semble.

D’ailleurs, le parti assure que le Québec ferait mieux que la majorité des économies avancées quant à son déficit et sa dette.

Cet exercice, qui a été effectué maintes fois par le Parti québécois (PQ) durant son histoire, vise essentiellement à tenter de démontrer la viabilité financière d’un État indépendant et à contrecarrer les arguments des adversaires voulant que le Québec soit bénéficiaire de la fédération.

Patrice Bergeron, La Presse Canadienne

Sur le même sujet

États-Unis: la dette publique est «insoutenable», selon Powell

05/02/2024 | AFP

«Sur le long terme, les États-Unis se trouvent sur un chemin budgétaire insoutenable», estime le président de la Fed.

Les taux baisseront, enfin!

22/01/2024 | Pierre Cléroux

EXPERT. Il faut toutefois s’attendre à ce que les taux d’intérêt restent encore stables à 5% jusqu’à l’été 2024.

À la une

Immobilier résidentiel: Chiara plaide pour de l’aide gouvernementale aux promoteurs

Mis à jour il y a 57 minutes | Charles Poulin

Financer une partie du taux d'intérêt pourrait convaincre les promoteurs de relancer la construction.

L’économie et l’électricité plombent les résultats de Montréal International

Mis à jour à 15:27 | Dominique Talbot

Selon le PDG, le ralentissement économique à l’échelle internationale a eu des impacts importants sur les résultats.

Montréal International rapporte une baisse de 23% des investissements internationaux

Mis à jour à 15:00 | La Presse Canadienne

L'organisme Montréal International a accompagné 87 projets pour un total de 2,74 milliards de dollars en 2023.