Trudeau cherche à s'entendre avec Trump

Publié le 11/10/2017 à 12:04

Trudeau cherche à s'entendre avec Trump

Publié le 11/10/2017 à 12:04

Par La Presse Canadienne

Le premier ministre Justin Trudeau rencontrera le président américain Donald Trump aujourd'hui pour tenter de trouver un terrain d'entente alors que l'incertitude plane sur l'avenir de l'ALÉNA.

Les deux hommes auront des entretiens à la Maison-Blanche, à quelques kilomètres de la ville d'Arlington, en Virginie, où se déroule la quatrième ronde de négociations.

Donald Trump a souvent répété qu'il préférerait déchirer l'accord avant de le renégocier, ce qui a l'effet d'une douche froide sur les pourparlers.

M. Trudeau a déclaré mardi soir, devant une assemblée de femmes d'affaires à Washington, qu'il voit sa rencontre avec le président comme une poursuite de ses efforts pour en arriver à un accord profitable pour les deux pays.

«Le président Trump a été élu en promettant de réaliser plusieurs des mêmes objectifs que ceux sur lesquels j'ai été élu, notamment de s'assurer que les gens qui n'ont pas ressenti les effets de la croissance de l'économie puissent désormais en bénéficier», a-t-il déclaré.

«Nous n'avons pas toujours les mêmes politiques, mais dans notre désir d'aider la classe moyenne et ceux qui travaillent dur pour la rejoindre, nous trouvons toujours un terrain d'entente.»

En fin de matinée, le premier ministre canadien a rencontré des membres de la puissante Commission des voies et moyens de la Chambre des représentants, dont les membres aident les négociateurs des États-Unis à formuler les demandes américaines en matière de commerce.

Les négociations de mercredi porteront notamment sur les appels d'offres gouvernementaux. Il s'agit d'un sujet épineux, puisque les négociateurs américains ont indiqué lors de la dernière ronde de négociations, à Ottawa, qu'ils souhaitent limiter l'accès du Canada et du Mexique aux contrats du gouvernement des États-Unis.

Les pourparlers des prochains jours traiteront également des mécanismes de règlement des différends commerciaux et d'agriculture.

M. Trudeau a déclaré qu'il estime que l'accord peut être modernisé, mais qu'il peut aussi devenir plus progressiste.

«Inclure des éléments progressistes dans les accords commerciaux _ protections en matière de travail, protection de l'environnement _ nous aide à défendre le commerce et à rassurer les gens sur le fait que les avantages du commerce seront distribués plus équitablement et pas seulement au petit nombre de personnes qui ont toujours bénéficié dans le passé.»

La présence de Justin Trudeau à Washington alors que la renégociation de l'ALÉNA reprend est une coïncidence; le déplacement était initialement prévu dans le cadre du sommet auquel il a participé mardi soir.

Avant de se pencher sur les questions commerciales mercredi, il a participé à une table ronde avec deux organisations vouées à l'émancipation des femmes et des filles à travers le monde.

Parmi les personnes présentes figuraient des cadres supérieures de Google, de Twitter, de la Fondation Nike, du cabinet McKinsey et de la banque JPMorgan Chase, en plus d'Arianna Huffington, fondatrice du Huffington Post.

M. Trudeau a souligné la diversité des parcours et des forces de ces femmes, mais a ajouté qu'elles travaillent trop souvent de façon isolée.

M. Trudeau s'envolera jeudi pour le Mexique, pour sa première visite officielle dans ce pays.

 

À la une

Bourse: Wall Street termine en baisse, plombée par la technologie

Mis à jour le 20/02/2024 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto a également terminé dans le rouge.

Bourse: les gagnants et les perdants du 20 février

Mis à jour le 20/02/2024 | LesAffaires.com et La Presse Canadienne

Voici les titres d'entreprises qui ont le plus marqué l'indice S&P/TSX aujourd'hui.

À surveiller: Nvidia, Manuvie et TC Énergie

20/02/2024 | Catherine Charron

Que faire avec les titres de Nvidia, Manuvie et TC Énergie? Voici des recommandations.