Série de programmes 2.0 pour les PME

Publié le 20/03/2012 à 16:28, mis à jour le 20/03/2012 à 18:24

Série de programmes 2.0 pour les PME

Publié le 20/03/2012 à 16:28, mis à jour le 20/03/2012 à 18:24

Par Marie-Eve Fournier

BUDGET QUÉBEC 2012 - Québec dégage 135,9 M$ sur trois ans pour « favoriser l’essor des entreprises ».

Trois secteurs obtiennent leur part du gâteau : manufacturier (10,5 M$), financier (5,6 M$) et bioalimentaire (34 M$). Les entreprises exportatrices (34,9 M$) et les coopératives (5,6 M$) n’ont pas été oubliées. Le reste (44,5 M$) servira à accroître le capital des entreprises.

Le secteur manufacturier obtient 5,5 M$ cette année, mais l’aide diminuera à 3 M$ l’an prochain et 2 M$ l’année suivante.

Il s’agit essentiellement de mesure visant à accroître la productivité des PME grâce à une meilleure intégration des technologies de l’information (TIC). Pour soutenir l’acquisition d’équipements, le budget 2012-2013 prévoit la création du volet ESSOR 2.0 au sein du programme ESSOR (prêts remboursables pour l’achat ou la location d’ordinateurs, de serveurs, de logiciels) mais n’y accorde aucun argent neuf.

S’y ajoute la création du programme PME 2.0 dont l’objectif est de faciliter l’intégration des TIC dans ces mêmes PME (2 M$ par année).

« Une trentaine de PME des secteurs de la mode et de l’aérospatial participeront à PME 2.0 et ce, dans le cadre d’un projet pilote », précise-t-on dans le budget. Par la suite, l’ensemble des industries manufacturières pourront en profiter. Leurs projets s’appelleront respectivement Mode 2.0 et Aéro 2.0.

Les entreprises manufacturières qui souhaitent diversifier leurs marchés pourront par ailleurs bénéficier d’un crédit d’impôt qui leur permettra de réduire leurs coûts d’adaptation aux normes imposées par des juridictions étrangères. Québec estime que 750 PME pourront en bénéficier. Le coût est estimé à 1,5 M$ cette année, 5 M$ l’an prochain et 11 M$ en 2014-2015.

Le ministre Bachand a aussi annoncé que la nouvelle entité Export Québec, lancée en novembre dernier, appuiera les secteurs manufacturier (entente de 600 000 $ avec Manufacturiers et exportateurs du Québec), de la mode, du vêtement, de la forêt, et du bioalimentaire.

Les nouvelles coopératives en démarrage obtiennent 200 000 $ par année par le biais du Fonds de co-investissement COOP (30 M$) créé en collaboration avec la Banque du Canada.

Québec veut aussi améliorer la compétitivité de l’important secteur bioalimentaire, qui emploi 476 000 personnes. En plus d’octroyer 4 M$ à Aliments du Québec, il soutiendra la transformation alimentaire, la compétitivité des pêches et diverses mesures d’exportation.

Enfin, le gouvernement accorde un crédit d’impôt pour favoriser la création de nouvelles sociétés du secteur financier et l’embauche de travailleurs (30 % du salaire jusqu’à concurrence de 30 000 $ par personne par année pendant 5 ans).

Notre couverture du budget provincial 2012

À la une

Freiner les évictions sans nuire à la densification

Il y a 12 minutes | Jean Sasseville

EXPERT INVITÉ. Un moratoire sur les évictions est une décision populaire qui s’attaque aux symptômes seulement.

BMO Groupe financier rapporte un bénéfice en hausse et augmente son dividende

Il y a 9 minutes | La Presse Canadienne

La banque a annoncé qu’elle versera désormais un dividende trimestriel de 1,55 $ par action.

OBNL: le sentiment d’imposture bien plus présent chez les femmes que les hommes

28/05/2024 | Emmanuel Martinez

Le sentiment d’imposture est plus présent chez les femmes que chez les hommes qui siègent sur les CA d’OBNL québécoises.