Absente pour la COP: Magali Picard devance son retour; elle sera à Montréal mercredi

Publié le 28/11/2023 à 13:26, mis à jour le 28/11/2023 à 15:30

Absente pour la COP: Magali Picard devance son retour; elle sera à Montréal mercredi

Publié le 28/11/2023 à 13:26, mis à jour le 28/11/2023 à 15:30

Par La Presse Canadienne

La présidente de la FTQ, Magali Picard (Photo: La Presse Canadienne/Jacques Boissinot)

La présidente de la FTQ, Magali Picard, devance son retour au Québec, devant le malaise suscité par son absence, alors que la négociation du secteur public est entrée dans une phase intense. Elle avait quitté lundi pour Dubaï, afin de participer à une conférence environnementale de la COP, et devait revenir lundi prochain, soit le 4 décembre.

Mais finalement, elle quittera dans les prochaines heures, dès la nuit de mardi à mercredi pour être à Montréal «demain matin (le 29 novembre) à 6h30», explique-t-elle dans une vidéo diffusée dans les médias sociaux, à l'adresse de ses membres.

«Vous savez: on travaille beaucoup avec Teams. C'est ce que j'avais prévu de faire cette semaine. Mais maintenant que je comprends à quel point vous êtes pas contents, pas fiers de cette décision-là, alors on change les plans: je reviens», lance la présidente de la centrale de plus de 600 000 membres dans cette vidéo.

Elle insiste sur le fait que sa présence à la COP28 n'est pas une décision qu'elle a prise «sans réfléchir», parce que les questions environnementales sont aussi chères aux syndicats, qui veulent protéger les emplois et assurer une transition économique convenable.

Elle souligne que «présentement, on n'a personne dans la rue au front commun; les négociations continuent aux tables avec nos représentants».

En matinée mardi, la FTQ avait d'abord annoncé que Magali Picard reviendrait lundi prochain de la conférence. Mais deux heures plus tard, la centrale syndicale faisait savoir que la présidente reviendrait dès «demain».

«Nous tenons à rassurer tous nos membres, les travailleuses et travailleurs: Madame Picard reste fermement à la barre des dossiers en cours. Elle continue de suivre de près les négociations et maintient un contact régulier avec son équipe et les représentants politiques du front commun», a fait savoir, dans une déclaration écrite, la plus grande centrale syndicale du Québec.

La centrale syndicale ajoute que «la FTQ participe aux différentes COP depuis les tout débuts» de ces conférences environnementales. «Il est important pour notre organisation d'être vigilante et de protéger les droits des travailleuses et des travailleurs dans la transformation vers une économie verte», a-t-elle ajouté.

En point de presse avec les autres membres du front commun, mardi, Mélanie Gougeon, coordonnatrice de la négociation du secteur public pour la FTQ, a assuré que l'absence de Magali Picard à ce moment-ci du processus de négociation ne gênait pas la poursuite des négociations.

«Madame Picard, elle est en contact constant avec l'équipe de négociation; pas plus tard qu'hier, à l'atterrissage, j'étais en textos avec elle, par appel. Donc, elle suit le dossier d'où elle est», a affirmé Mélanie Gougeon.

 

À la une

Bourse: Nvidia a pulvérisé les attentes, mais quelle sera la suite?

Il y a 38 minutes | Denis Lalonde

BALADO. Après un gain d'environ 240% sur un an, est-il trop tard pour investir dans le titre de Nvidia?

Lynx Air cessera ses activités lundi après avoir demandé la protection de la loi

Il y a 19 minutes | La Presse Canadienne

Le vol inaugural de Lynx Air a décollé il y a moins de deux ans, en avril 2022.

Négociations à TVA: un lock-out n'est pas à exclure, dit PKP

22/02/2024 | Dominique Talbot

Les pourparlers entre la direction et le syndicat se déroulent actuellement en présence d’un médiateur.