Contrats en TI : Bédard n’exclut pas une enquête publique

Publié le 15/01/2013 à 17:48, mis à jour le 15/01/2013 à 18:00

Contrats en TI : Bédard n’exclut pas une enquête publique

Publié le 15/01/2013 à 17:48, mis à jour le 15/01/2013 à 18:00

Elle a indiqué que ce constat, que le syndicat a commencé à faire à l’occasion d’une entrevue avec Les affaires en octobre dernier, a été renforcé par le dépôt du rapport du vérificateur général en novembre. Ce dernier faisait ressortir plusieurs lacunes dans la gestion des contrats en TI : estimation de coûts et définition de besoins sans documentation, contrats attribués selon des taux journaliers, donc faisant porter tout le risque sur l’acheteur de services, et rémunération supérieure à celle prévue dans les contrats.

Concernant la rémunération, les comparaisons répertoriées par le SFPQ montrent qu’il en coûte presque deux fois plus cher en moyenne pour faire exécuter des tâches récurrentes (et non des projets particuliers nécessitant une expertise de pointe) par les firmes privées plutôt que par les employés du gouvernement. Le recours à la sous-traitance a d’ailleurs explosé, passant de 26% en 1996-1997 à 55% aujourd’hui selon le vérificateur général. Ailleurs au Canada et dans le monde, ce taux varie de 8% à 24%.

Le président du Conseil du trésor a annoncé ce mardi qu’il allait agir sur quatre fronts pour améliorer la gestion des contrats informatiques gouvernementaux : mieux définir les besoins, assurer un meilleur suivi des gestionnaires et du pouvoir politique, s’assurer d’un meilleur contrôle des coûts et favoriser une concurrence plus vive. Aussi, il entend déposer prochainement un plan d’action pour introduire l’utilisation élargie du logiciel libre, une voie que des pays comme la France et le Brésil ont empruntée pour diminuer leurs coûts informatiques.

 

À la une

Bourse: Wall Street termine hésitante, plutôt dans le rouge, avant un discours de la Fed

Mis à jour le 29/11/2022 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto clôture en légère hausse grâce aux gains de l'énergie.

Bourse: les gagnants et les perdants du jour

Mis à jour le 29/11/2022 | Refinitiv

Voici les titres d'entreprises qui ont le plus marqué l'indice S&P/TSX aujourd'hui.

À surveiller: Dollarama, BRP et Banque Scotia

29/11/2022 | Denis Lalonde

Que faire avec les titres de Dollarama, BRP et Banque Scotia? Voici quelques recommandations d’analystes.