Une vidéo, vraiment ?


Édition du 25 Août 2018

Une vidéo, vraiment ?


Édition du 25 Août 2018

Au lieu de faire taire les bruits de couloir, la vidéo est malheureusement devenue la risée. [Photo: 123RF]

Il y a trois ans, j'ai vécu un changement organisationnel majeur et radical. Laissez-moi vous raconter. Sans entrer dans les menus détails, il s'agit ici d'une fusion entre plusieurs établissements impliquant des milliers de travailleurs, un vaste territoire, des déménagements, une restructuration, une surcharge de travail, de nouvelles tâches, de nouveaux patrons, de nouveaux collègues... La totale quoi ! Ces changements apportent leur lot de conséquences, bien sûr positives, mais aussi négatives telles que le stress, l'anxiété, l'insécurité, etc.

Eh bien, savez-vous quoi ? Pour faire taire les discussions de couloir, rumeurs, ouï-dire qui ne font qu'augmenter les facteurs de résistance au changement et ne règlent pas la situation, l'employeur a cru bon d'informer les employés par... vidéo !

Dans les premiers temps de la transition, nous obtenions des renseignements au compte-gouttes par des communiqués diffusés par courriel seulement. Aucune séance d'information n'a été organisée par la haute direction ni par les nouveaux directeurs. Après quelques mois de flou et d'insécurité, des employés qualifiés ont commencé à quitter, et d'autres, à s'absenter en congé de maladie. La direction ayant probablement eu vent de la dégringolade de la situation, désemparée et voulant rassurer les troupes et les encourager à poursuivre, a transmis aux employés une vidéo par courriel ; une vidéo expliquant brièvement la nouvelle mission de l'organisation et ses changements, et apportant un message d'encouragement et d'espoir. Laissez-moi vous dire qu'au lieu de faire taire les bruits de couloir, la vidéo est malheureusement devenue la risée. La direction ne l'a peut-être pas su. Mais moi, adjointe, oui.

Dans un changement d'une aussi grande envergure, il aurait été souhaitable de répondre aux préoccupations en offrant encadrement et soutien personnalisés plutôt qu'une vidéo générique, ou à tout le moins en complément à celle-ci. C'est l'entrepreneur François Lambert qui disait que « quand on donne l'heure juste, les employés sont derrière nous. Dans le cas contraire, ils passent les trois quarts de leur temps dans l'entreprise à chialer ».

Les employés ne demandent qu'à participer au changement. Si cette philosophie avait été appliquée, mes collègues et moi y serions probablement encore...

 

L'adjointe masquée
Les adjointes de direction sont au coeur de l'organisation et, à ce titre, elles sont les témoins de première ligne de la gestion du changement, des décisions difficiles, du sens politique et de la culture de l'entreprise. Les Affaires donne donc la parole à ces témoins privilégiés qui, sous le couvert de l'anonymat afin de pouvoir parler à coeur ouvert, nous dévoilent les coulisses de leurs entreprises.

À la une

Bourse: records en clôture pour Nasdaq et S&P 500, Nvidia première capitalisation mondiale

Mis à jour à 17:28 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. Les titres de l’énergie contribuent à faire grimper le TSX.

Stellantis rappelle près de 1,2 million de véhicules aux États-Unis et au Canada

Environ 126 500 véhicules au Canada sont concernés par le rappel.

Le régulateur bancaire fédéral maintient la réserve de stabilité intérieure à 3,5%

L’endettement des ménages reste une préoccupation pour le Bureau du surintendant des institutions financières.