Un investisseur ne veut pas que le conseil actuel supervise la vente de Gildan

Publié le 20/03/2024 à 11:20

Un investisseur ne veut pas que le conseil actuel supervise la vente de Gildan

Publié le 20/03/2024 à 11:20

Par La Presse Canadienne

L’entreprise montréalaise a confirmé mardi avoir reçu une «indication d’intérêt non contraignante» de la part d’un acheteur potentiel, qu’elle n’a pas identifié. (Photo: La Presse Canadienne)

Un investisseur américain qui cherche à remplacer la majorité des administrateurs chez les Vêtements de sport Gildan soutient que le conseil d’administration actuel ne devrait pas superviser le processus de vente de l’entreprise.

L’entreprise montréalaise a confirmé mardi avoir reçu une «indication d’intérêt non contraignante» de la part d’un acheteur potentiel, qu’elle n’a pas identifié.

En réponse, son conseil d’administration a formé un comité spécial composé d’administrateurs indépendants pour examiner la proposition. Il a également contacté d’autres soumissionnaires potentiels.

De son côté, l’investisseur américain Browning West plaide que le processus de vente illustre qu’un changement significatif au sein du conseil d’administration est nécessaire dès maintenant, avant même la tenue de l’assemblée annuelle de l’entreprise, prévue en mai.

Gildan est impliqué dans une lutte pour savoir qui devrait diriger l’entreprise depuis qu’elle a annoncé, à la fin de l’année dernière, que son co−fondateur et président−directeur général de l’époque, Glenn Chamandy, serait remplacé par Vince Tyra.

Browning West, avec le soutien du plus grand actionnaire de Gildan, Jarislowsky Fraser, souhaite remplacer huit membres du conseil d’administration dans le but de réintégrer M. Chamandy.

 

 

Sur le même sujet

À la une

Bourse: nouveaux records pour le Nasdaq et le S&P 500

Mis à jour il y a 56 minutes | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto a clôturé en légère hausse.

Bourse: les gains du S&P 500 en 2024 restent fragiles

03/05/2024 | Denis Lalonde

BALADO. Plus de la moitié du gain du S&P 500 lors des quatre premiers mois de 2024 est attribuable à... Nvidia.

Bourse: les gagnants et les perdants du 21 mai

Mis à jour il y a 39 minutes | LesAffaires.com et La Presse Canadienne

Voici les titres d'entreprises qui ont le plus marqué l'indice S&P/TSX aujourd'hui.