Logo - Les Affaires
Logo - Les Affaires

Trudeau n’exclut pas le nucléaire pour recharger les véhicules

La Presse Canadienne|Mis à jour le 16 avril 2024

Trudeau n’exclut pas le nucléaire pour recharger les véhicules

Le premier ministre ne s’est pas étendu sur l’expansion possible de l’énergie nucléaire au Canada, se contentant de dire: «Le nucléaire est sur la table, absolument». (Photo: La Presse Canadienne)

Victoria — Justin Trudeau n’exclut pas le nucléaire comme source d’énergie plus propre, notamment pour recharger les véhicules électriques.

Le budget 2022, dévoilé jeudi dernier, comprend une enveloppe de 400 millions de dollars sur cinq ans pour étendre l’infrastructure de recharge des véhicules électriques au pays.

Et pour alimenter ces bornes de recharge, M. Trudeau a déclaré lundi que le Canada devait se lancer dans davantage d’initiatives d’électrification, y compris la possibilité d’augmenter le recours à l’énergie nucléaire.

Le premier ministre ne s’est pas étendu sur l’expansion possible de l’énergie nucléaire au Canada, se contentant de dire: «Le nucléaire est sur la table, absolument».

«Il est très clair, tout d’abord, que nous devons réduire nos émissions, nous devons réduire notre dépendance au pétrole et au gaz», a déclaré M. Trudeau lors d’une conférence de presse en plein air à l’Université Royal Roads, à Colwood, en banlieue de Victoria.

«Si nous ne le savions pas déjà, le conflit en Ukraine en ce moment, avec l’invasion illégale russe, souligne à quel point nous devons être en mesure de trouver des sources d’énergie plus propres pour nos communautés, pour notre pays.»

Trois importants ministres fédéraux étaient également en Colombie-Britannique et au Yukon, lundi, pour des «rencontres post-budgétaires».

Le ministre du Développement international, Harjit Sajjan, devait se rendre à Kelowna, en Colombie-Britannique, pour une annonce sur l’économie propre. Son collègue des Ressources naturelles, Jonathan Wilkinson, devait aller à Whitehorse pour annoncer un partenariat en matière d’énergie propre avec le Yukon et la société en commandite Tlingit Homeland Energy, dirigée par des Autochtones.

La ministre fédérale des Pêches, Joyce Murray, devait quant à elle se rendre à Richmond, en Colombie-Britannique, pour une annonce d’infrastructure.

La tournée de M. Trudeau comprenait également des réunions avec la mairesse de Victoria, Lisa Helps, et le conseil consultatif des jeunes de la ville de Victoria.