Travail forcé: une enquête sur les pratiques de Walmart, Hugo Boss et Diesel

Publié le 24/08/2023 à 11:01

Travail forcé: une enquête sur les pratiques de Walmart, Hugo Boss et Diesel

Publié le 24/08/2023 à 11:01

Par La Presse Canadienne

Sheri Meyerhoffer, l’Ombudsman canadienne pour la responsabilité des entreprises, a publié jeudi trois rapports affirmant qu’aucune des entreprises n’a fait suffisamment pour démontrer que les produits qu’ils vendent au Canada sont exempts de travail forcé. (Photo: La Presse Canadienne)

L’organisme canadien de surveillance de la responsabilité des entreprises enquête pour savoir si Walmart, Hugo Boss et Diesel ont recours au travail forcé dans leurs chaînes d’approvisionnement. 

Sheri Meyerhoffer, l’Ombudsman canadienne pour la responsabilité des entreprises, a publié jeudi trois rapports affirmant qu’aucune des entreprises n’a fait suffisamment pour démontrer que les produits qu’ils vendent au Canada sont exempts de travail forcé.

Les filiales canadiennes des trois sociétés sont accusées de s’appuyer sur des fournisseurs qui s’approvisionnent en matériaux auprès des Ouïghours, forcés de travailler dans la région chinoise du Xinjiang.

Walmart, Hugo Boss et Diesel affirment tous respecter des protocoles antiesclavagistes stricts et enquêter sur la source de leurs produits, mais Mme Meyerhoffer a déclaré qu’aucun d’entre eux n’avait fourni suffisamment d’informations sur des allégations spécifiques.

Selon elle, le principal défi réside dans le fait que les produits du Xinjiang sont souvent transformés dans d’autres pays, ce qui signifie que les importations en provenance de pays comme le Vietnam pourraient impliquer du travail forcé chinois si elles ne sont pas soigneusement tracées.

Les sept évaluations initiales annoncées jusqu’à présent par l’ombudsman portent sur des accusations de travail forcé impliquant le peuple ouïghour, bien que Pékin insiste sur le fait qu’il n’a jamais autorisé cette pratique.

Sur le même sujet

Ne sous-estimez pas la grande valeur des travailleurs expérimentés

Édition du 21 Février 2024 | Jenny Ouellette

EXPERTE INVITÉE. En ce 95e de «Les Affaires», il est temps de souligner un pilier crucial du Québec.

Est-ce la fin des gestionnaires?

21/02/2024 | Nicolas Duvernois

EXPERT INVITÉ. La gestion en général devra être revue afin de refléter la réalité du terrain.

OPINION Clean International mise sur les nouveaux arrivants
21/02/2024 | Anne-Marie Tremblay
Des comptables alliés de la communauté LGBTQ+
21/02/2024 | Anne-Marie Tremblay
Des horaires à la carte à Synertek
21/02/2024 | Anne-Marie Tremblay

À la une

Les nouvelles du marché du vendredi 23 février

Mis à jour il y a 15 minutes | Refinitiv

Nvidia augmente sa valeur boursière de 277 G$US.

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture vendredi 23 février

Mis à jour il y a 7 minutes | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. Statu quo sur les Bourses mondiales, certaines à des records.

Bourse: Nvidia a pulvérisé les attentes, mais quelle sera la suite?

BALADO. Après un gain d'environ 240% sur un an, est-il trop tard pour investir dans le titre de Nvidia?