Logo - Les Affaires
Logo - Les Affaires

Transport en commun: d’autres joueurs pourraient s’ajouter

La Presse Canadienne|Mis à jour le 16 avril 2024

Transport en commun: d’autres joueurs pourraient s’ajouter

La ministre déléguée aux Transports, Chantal Rouleau, a ouvert cette porte jeudi dans le cadre du débat sur le REM de l’Est. (Photo: La Presse Canadienne)

Québec — D’autres joueurs pourraient soumettre des projets de transport collectif dans la région métropolitaine.

La ministre déléguée aux Transports, Chantal Rouleau, a ouvert cette porte jeudi dans le cadre du débat sur le REM de l’Est, le projet controversé de train électrique de la Caisse de dépôt pour l’est de Montréal qui mobilise beaucoup d’opposants.   

«Peut-être y aurait-il d’autres joueurs», a laissé entendre la ministre déléguée, dans un débat au Salon bleu.   

En entretien téléphonique, l’attachée de presse de la ministre a confirmé que d’autres intervenants, publics ou privés, «pourraient se montrer intéressés» à réaliser des projets de transport structurant dans la région de Montréal.

«On est en train de repenser complètement» le transport collectif, a dit Catherine Boucher, au téléphone.  

«On veut regarder toutes les possibilités. On ne veut pas se cantonner à accorder l’exclusivité (de projets de transport collectif) à la Caisse de dépôt ou à l’Autorité régionale de transport métropolitain (ARTM).»