Logo - Les Affaires
Logo - Les Affaires

Tilray veut accentuer ses parts du marché

La Presse Canadienne|Mis à jour le 16 avril 2024

Tilray veut accentuer ses parts du marché

Les producteurs de cannabis du pays ont une surabondance de produits qu’ils sont impatients de lancer. (Photo: La Presse Canadienne)

Le nombre de nouveaux joueurs sur le marché du cannabis combiné à la chute des prix a entraîné une situation « insoutenable », ont signalé lundi les dirigeants de Tilray, qui estiment toutefois pouvoir surmonter la situation.

Selon le président des activités canadiennes de la société de cannabis, Blair MacNeil, 157 nouvelles marques de cannabis ont été lancées au pays lors de la dernière année et les prix sur le marché ont chuté de 22,6%, tandis que Tilray n’a réduit les siens que de 1,7%.

«Nous avons définitivement protégé nos marges à la baisse et je pense qu’en tant que producteur autorisé, nous avons plus d’espace que plusieurs de nos concurrents pour pouvoir réduire nos prix», a-t-il expliqué lors d’une conférence téléphonique avec des analystes.

«Le marché se dilue grandement et nous allons considérablement intensifier notre innovation pour lutter contre cela.»

Les producteurs de cannabis du pays ont une surabondance de produits qu’ils sont impatients de lancer alors que le Canada est aux prises avec de nouvelles restrictions pandémiques et que le marché noir du cannabis continue à montrer de la résilience.

Les sociétés de cannabis, qui ont subi les contrecoups de longues mesures de confinement sur les détaillants et sont déjà limitées dans la façon dont elles commercialisent leurs produits, ont passé une grande partie de la crise sanitaire à réduire les prix et à examiner leurs offres avec un œil critique.

Avec plusieurs concurrents et distributeurs de cannabis provinciaux, dont la Société ontarienne du cannabis, Tilray a lancé un programme de rationalisation des SKU et de la marque pour contrôler ses coûts.

Mais elle a toujours l’intention de redoubler d’ardeur au chapitre de l’innovation, dans l’espoir de conquérir autant de parts de marché que possible.

«Pouvons-nous le faire de manière rentable? Oui, nous pensons que nous pouvons», a affirmé M. MacNeil.

«Nous avons d’autres coûts que nous pouvons retirer de cette activité pour nous assurer que nous pouvons faire cela et augmenter nos marges brutes. Cela va être un peu cahoteux au cours des deux prochains trimestres, mais nous sommes certainement dans la meilleure des positions pour pouvoir résister.»

Résister à cette période demandera de récupérer des parts de marché perdues dans les derniers mois, comme l’a reconnu le chef de la direction, Irwin Simon.

«Nous sommes responsables de certaines de ces pertes», a-t-il admis lors de la même conférence téléphonique.

«Le plus simple est de baisser les prix et de céder des parts de marché, mais nous sommes ici pour construire quelque chose sur le long terme.»

Cela signifie que les profits devront également continuer à grimper.

Perte trimestrielle en baisse

Tilray a affiché lundi une perte nette de près de 6 millions $ US pour son plus récent trimestre, ce qui se comparait à une perte nette d’environ 89 millions $US pour la même période un an plus tôt.

Le résultat net par action de Tilray pour le trimestre clos le 30 novembre s’est chiffré à zéro, par rapport à une perte de 41 cents par action pour la même période de l’exercice précédent.

Ces chiffres permettaient à l’action de Tilray de grimper d’environ 12% lundi après-midi à la Bourse de Toronto, pour se négocier à 9,11 $.

Le chiffre d’affaires de Tilray a grimpé d’environ 20% pour atteindre 155 millions $US, comparativement à 129 millions $US un an plus tôt.

La société a précisé que 58,8 millions $US, ou 38% du chiffre d’affaires, étaient attribuables à ses activités de cannabis, tandis que 13,7 millions $US, ou 9%, provenaient de sa division SweetWater Brewing et que 13,8 millions $US, ou encore 9%, émanaient de Manitoba Harvest.

M. Simon a indiqué que la société tenterait, au cours des prochains mois, de prendre une position plus importante sur le marché du chanvre et qu’elle chercherait à répondre à la demande de boissons et d’autres produits infusés au cannabidiol, un composé présent dans le cannabis et le chanvre qui ne produit pas d’effet psychoactif, mais qui aurait un effet relaxant sur les consommateurs.

Elle se concentrera également sur ses récentes acquisitions de Breckenridge Distillery et de SweetWater Brewing, achetées en 2020, pour générer une croissance dans la catégorie des boissons et veillera à ce que Manitoba Harvest fasse croître sa part du marché des produits de consommation emballés.

Pour refléter l’ampleur de ces initiatives et sa transition d’un producteur de cannabis canadien autorisé à une entreprise mondiale de produits de consommation emballés, la société mère de Tilray commencera à utiliser Tilray Brands comme nouveau nom.