Logo - Les Affaires
Logo - Les Affaires

Sondage BMO: 1,7 M$ désormais requis pour prendre sa retraite

La Presse Canadienne|Mis à jour le 16 avril 2024

Sondage BMO: 1,7 M$ désormais requis pour prendre sa retraite

La hausse de l’inflation au Canada en 2022 a dépassé les gains salariaux, érodant ainsi le pouvoir d’achat de la plupart des familles. (Photo: La Presse Canadienne)

Calgary — Les Canadiens croient maintenant avoir besoin d’économies totalisant 1,7 million de dollars pour prendre leur retraite, 20% de plus qu’en 2020, selon un nouveau sondage de Groupe financier BMO. Il s’agit de la somme la plus élevée en 13 ans.

Caroline Dabu, chef de la répartition du patrimoine et des services-conseils chez Groupe financier BMO, croit que cette forte hausse reflète les préoccupations des Canadiens concernant les conditions économiques actuelles, en particulier l’inflation et la hausse des prix.

Le taux d’inflation annuel du Canada a atteint un sommet en quatre décennies de 8,1% à l’été 2022 et est depuis tombé à 6,3% en décembre. BMO s’attend à ce que l’Indice des prix à la consommation (IPC) du pays baisse à environ 3% d’ici la fin de année.

La hausse de l’inflation au Canada en 2022 a dépassé les gains salariaux, érodant ainsi le pouvoir d’achat de la plupart des familles et augmentant les craintes quant à l’avenir. Le sondage de BMO a révélé que seulement 44% des Canadiens sont convaincus qu’ils auront suffisamment d’argent pour prendre leur retraite comme prévu, soit une baisse de 10% par rapport à 2020.

La poussée de l’inflation peut nécessiter des ajustements à un plan de retraite, comme plus d’épargne pour les jeunes travailleurs, ou des ajustements de trésorerie pour les Canadiens en fin de carrière professionnelle.

Le sondage démontre que 53% des Canadiens ignorent combien d’argent ils auront besoin à la retraite. D’autre part, environ 22% des répondants prévoient prendre leur retraite entre 60 et 69 ans, la moyenne d’âge étant de 62 ans.

Tous les groupes d’âge, ou 74% des répondants se sont dits préoccupés par l’incidence de la conjoncture économique actuelle sur leur situation financière, et 59% ont déclaré que la conjoncture avait eu une incidence sur leur confiance dans l’atteinte de leurs objectifs de retraite.

Le sondage de BMO a été mené entre le 4 et le 7 novembre dernier par la firme Pollara Strategic auprès de 1500 personnes. La marge d’erreur du sondage est de plus ou moins 2,5%, 19 fois sur 20.