Siège social : Québec et Alcoa rompent leurs discussions


Édition du 27 Août 2016

Siège social : Québec et Alcoa rompent leurs discussions


Édition du 27 Août 2016

Par François Normand

Québec confirme qu'il a eu des discussions avec la multinationale Alcoa afin que celle-ci déménage le siège social de sa division Groupe Produits primaires de Genève à Montréal, mais que ces pourparlers ont été rompus.

«Il y a eu des discussions. Et si vous me demandez aujourd'hui s'il y a des discussions, la réponse est non», affirme Cynthia St-Hilaire, attachée de presse de la ministre de l'Économie, de la Science et de l'Innovation (MÉSI), Dominique Anglade. Le MÉSI refuse de préciser la teneur des discussions et d'indiquer pourquoi elles ont cessé.

Le 11 août, nous publiions sur notre site Web, lesaffaires.com, un reportage dans lequel on apprenait que le producteur d'aluminium songeait à transférer dans une autre ville le siège social de sa division Groupe Produits primaires, et que Montréal figurait dans les sites potentiels.

En entrevue, le siège social d'Alcoa à New York avait suscité un curieux quiproquo.

Un porte-parole a d'abord déclaré que Montréal était en voie d'obtenir un nouveau siège social. Mais plus tard, il a indiqué que la métropole québécoise était «une option» parmi d'autres villes qu'il a refusé de nommer.

Nous avions joint Alcoa à la suite de la publication d'un tweet du chef de la Coalition avenir Québec (CAQ), François Legault, qui avait visité l'aluminerie d'Alcoa à Deschambault avec Martin Brière, président du Groupe Produits primaires.

Dans son message, François Legault indiquait que la direction américaine d'Alcoa était «ouverte à déménager son siège social de New York vers le Québec». Il affirmait aussi que la direction d'Alcoa avait un projet d'un milliard de dollars au Québec.

Concernant ce projet de 1 G$, le siège social à New York a indiqué qu'aucune décision n'a été prise.

«Avec de bonnes conditions de marché, nous pourrions voir une occasion d'investir davantage au Canada, mais nous n'avons pas de plan à cet effet en ce moment», écrivait alors la multinationale.

Au cours des derniers jours, le chef de la CAQ a refusé de nous accorder un entretien à ce sujet. Joint à Genève, Martin Brière a décliné notre demande d'entrevue.

Dans un courriel, la porte-parole d'Alcoa Canada, Jacinthe-Pascale Gratton, a réaffirmé que l'entreprise évalue toujours la possibilité de déménager le siège social de Genève à Montréal.

Il y a trois mois, Alcoa avait indiqué au gouvernement qu'elle souhaitait renégocier son entente pour son aluminerie de Bécancour.

Québec avait toutefois fermé la porte à une baisse des tarifs d'électricité pour Alcoa, à moins que la multinationale ne lui présente un projet structurant pour l'économie du Québec. S'agit-il du déménagement du siège social ? Impossible de le savoir avec certitude.

Québec n'a pas modifié sa position à propos des tarifs. «Il n'est pas dans l'intention du gouvernement de renégocier les tarifs d'électricité de l'entreprise», affirme Véronique Normandin, attachée de presse du ministre de l'Énergie et des Ressoures naturelles, Pierre Arcand.

À la une

Armez-vous (encore plus) de patience pour recruter

Il y a 45 minutes | Catherine Charron

RHÉVEIL-MATIN. À l'automne dernier, il fallait compter en moyenne 14 semaines pour embaucher un employé.

1er trimestre de CGI: hausse en un an des bénéfices et des revenus

Il y a 22 minutes | La Presse Canadienne

CGI signale que la valeur de son carnet de commandes s’élevait à 25,01 milliards $ au 31 décembre dernier.

Le Canadien Pacifique engrange un profit de 1,27 G$ au 4e trimestre

Les revenus du CP ont atteint 2,46 G$, en hausse de 21% par rapport au même trimestre un an plus tôt.