Semaine 1: des membres du front commun approuvent l'entente

Publié le 19/01/2024 à 14:36, mis à jour le 19/01/2024 à 15:25

Semaine 1: des membres du front commun approuvent l'entente

Publié le 19/01/2024 à 14:36, mis à jour le 19/01/2024 à 15:25

Par La Presse Canadienne

Après une première semaine d’assemblées des syndicats membres du front commun, les syndiqués qui se sont prononcés ont entériné l’entente de principe conclue avec le gouvernement du Québec. (Photo: La Presse Canadienne)

Après une première semaine d’assemblées des syndicats membres du front commun, les syndiqués qui se sont prononcés ont entériné l’entente de principe conclue avec le gouvernement du Québec.

Mais on en est seulement à une semaine sur cinq dans cette vaste consultation de 420 000 travailleurs dans la santé et l’éducation, à la CSQ, à la CSN, à la FTQ et à l’APTS.

De plus, l’entente intersectorielle, soit celle sur les augmentations de salaire, obtient un appui plus marqué que l’entente sectorielle, qui traite des conditions de travail, du moins chez les syndicats qui tiennent deux votes distincts à ce sujet.

Dans la santé, l’appui se maintient à l’Alliance du personnel professionnel et technique de la santé et des services sociaux (APTS).

Au CISSS de l’Abitibi-Témiscamingue, où travaillent 1700 membres, l’appui atteint 82%. Dans les Laurentides, un syndicat de 4300 membres a livré un appui de 77%. Au CHU de Québec-Université Laval, un syndicat de 2000 membres, l’appui atteint 78%. L’appui est toutefois moindre au syndicat de l’APTS de Lanaudière, qui a 3400 membres: 67%.

À la FTQ, en santé, le Syndicat québécois des employés de service (SQEES) ne rapportait vendredi que deux votes affichant un appui dans les 70% ; les autres sont au-dessus de 80%.

L’imposante Fédération de la santé et des services sociaux (FSSS), affiliée à la CSN, n’a toutefois pas encore livré ses résultats ni le Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP) affilié à la FTQ.

La Fédération de la santé, affiliée à la CSQ, a fait savoir qu’elle ne soumettrait pas l’entente sectorielle au vote de ses membres, parce qu’elle en est insatisfaite. Elle ne compte toutefois que 5000 membres ; il s’agit d’infirmières. D’ailleurs, la Fédération interprofessionnelle de la santé (FIQ), qui ne fait pas partie du front commun, et qui représente plus de 90% des infirmières, n’a toujours pas conclu d’entente avec Québec — signe que le dossier des infirmières n’est toujours pas réglé.

Éducation

Dans le milieu de l’éducation, pour le front commun, la Fédération des syndicats de l’enseignement, affiliée à la CSQ, a tenu cinq de ses 33 assemblées. Il s’agit d’enseignants du primaire et du secondaire, comme la Fédération autonome de l’enseignement (FAE), où l’entente est contestée.

Dans le cas de la FSE-CSQ, quatre des cinq syndicats qui ont voté ont approuvé tant l’entente intersectorielle que l’entente sectorielle. Le dernier en lice est Bois-Francs, où 72% des membres ont voté en faveur de l’entente sectorielle et 87% en faveur de l’entente intersectorielle.

Un seul syndicat, dans Lanaudière, a voté contre l’entente sectorielle, à 62%, mais pour l’entente intersectorielle, à 93%.

Lia Lévesque, La Presse Canadienne

 


Abonnez-vous gratuitement aux infolettres de Les Affaires et suivez l’actualité économique et financière au Québec et à l’international, directement livrée dans votre boîte courriel.

Avec nos trois infolettres quotidiennes, envoyées le matin, le midi et le soir, restez au fait des soubresauts de la Bourse, des nouvelles du jour et retrouvez les billets d’opinion de nos experts invités qui soulèvent les enjeux qui préoccupent la communauté des affaires.

Sur le même sujet

La FSE a entériné l'entente de principe avec Québec

«On peut déjà dire que pour la Fédération des syndicats de l’enseignement, l’entente sera acceptée.»

Air Transat: les négociations ont repris après le rejet des syndiqués

Les syndiqués ont rejeté l’entente de principe quant au renouvellement de la convention collective.

À la une

Ce projet de loi affectera toutes les entreprises

24/05/2024 | François Normand

ANALYSE. Le projet de loi sur l’énergie que Pierre Fitzgibbon déposera d’ici le 7 juin sera structurant pour le Québec.

Électricité: un manufacturier sur trois en manque

23/05/2024 | François Normand

Près de 75% des entreprises des secteurs manufacturier et industriel retardent des projets ou des investissements.

Bourse: les résultats des 7 magnifiques au 1T

24/05/2024 | lesaffaires.com

D'Apple à Nvidia, qui a dépassé les attentes ou déçu les marchés.