Qui est le gagnant du «Débat des chefs» pour les lecteurs de Les Affaires?

Publié le 23/09/2022 à 18:45

Qui est le gagnant du «Débat des chefs» pour les lecteurs de Les Affaires?

Publié le 23/09/2022 à 18:45

Par Les Affaires

Le «Débat des chefs» était diffusé jeudi soir sur les ondes de Radio-Canada. (Photo: La Presse Canadienne)

Paul St-Pierre Plamondon, chef du Parti québécois, est le grand gagnant du Débat des chefs diffusé jeudi soir sur les ondes de Radio-Canada, selon les lecteurs de Les Affaires. Le débat opposait les cinq chefs des principales formations politiques en course pour l’élection provinciale du 3 octobre.

Selon un sondage ludique diffusé à la suite du débat, 32,2% de nos lecteurs pensent que Paul St-Pierre Plamondon s’est démarqué face aux autres chefs, suivi de Gabriel Nadeau-Dubois, chef de Québec solidaire, à 20,9%, et d’Éric Duhaime, du Parti conservateur du Québec, à 18,4%.

François Legault, chef de la Coalition Avenir Québec, et Dominique Anglade, cheffe du Parti libéral du Québec, terminent respectivement quatrième et cinquième avec 14,7% et 8,4% des votes.

Lire aussi: Un débat sans coup d'éclat

Au moment d’écrire ces lignes, 1600 lecteurs de Les Affaires avaient participé au sondage. Ils ont été 4,8% à choisir l’animateur, Patrice Roy, comme grand gagnant du débat.

Un lecteur a souligné que «l’auditeur» était le gagnant de l’exercice.

«Pas de cacophonie cette fois-ci. Nous avons une meilleure idée du programme de chaque parti», a-t-il indiqué en référence au premier débat, le «Face-à-Face» diffusé sur TVA le 16 septembre dernier.

À l’issue du premier débat, les lecteurs de Les Affaires avaient voté à 28,9% pour la prestation de Gabriel Nadeau-Dubois.

 

 

Sur le même sujet

À la une

Ottawa cède la protection de près d'un million de kilomètres carrés aux Autochtones

Il y a 1 minutes | La Presse Canadienne

Ces ententes prévoient des investissements pouvant atteindre 800 millions de dollars sur sept ans.

Antonio Guterres appelle à une réforme du système financier

Le secrétaire général des Nations unies a demandé aux institutions financières de revoir leurs modèles d’affaires.

Les négociations difficiles commencent à la COP15 de Montréal

Le texte sur les objectifs de conservation débattu par les délégués contient plus d’incertitudes que de libellé convenu.