Quel avenir pour les CLD?


Édition du 08 Novembre 2014

Quel avenir pour les CLD?


Édition du 08 Novembre 2014

C'est le branle-bas dans les communautés de la province depuis que le ministre des Affaires municipales et de l'Occupation du territoire, Pierre Moreau, a parlé d'abolir les Centres locaux de développement pour réaliser, espère-t-il, des économies de 40 millions de dollars par an, sur un budget de 72 M$. La mobilisation contre cette idée, selon laquelle reviendrait aux municipalités régionales de comté (MRC) ou aux municipalités le rôle des centres locaux de développement (CLD), est bien amorcée dans les régions et sur les médias sociaux. Entrepreneurs, élus et autres acteurs du développement économique prennent la parole pour défendre l'utilité des 120 CLD, qui répondent chaque année à 30 000 demandes d'aide technique et financière. D'autres, comme le maire de Québec, Régis Labeaume, prônent leur abolition.

L'Association des CLD soutient que l'aide financière apportée par les organisations locales permet en moyenne la création de plus de 1 000 entreprises par an. Le taux de survie de ces entreprises accompagnées est de 70 % après cinq ans ; c'est deux fois plus que le taux de survie général moyen sur une période équivalente.

Nous vous présentons deux points de vue, l'un pour le maintien des CLD, l'autre pour une redéfinition des structures de développement économique.

« Les CLD nous guident vers les bonnes personnes et nous amènent à persévérer parce qu’on est accompagnés.» – Catherine Fafard, v.-p. de Ketto Design

Les garder

«Les CLD nous guident vers les bonnes personnes et nous amènent à persévérer parce qu'on est accompagnés.» - Catherine Fafard,v.-p. de Ketto Design

Comme beaucoup d'autres entrepreneurs, Catherine Fafard, vice-présidente de Ketto Design, une entreprise d'accessoires illustrés de Québec, s'explique mal la proposition du gouvernement d'abolir les CLD. Elle se demande bien qui peut remplacer l'expertise qu'ils ont bâtie depuis leur création en 1998. Elle considère aussi que l'économie n'a pas besoin de l'insécurité qui vient de s'installer ni de la période de flottement qui suivrait un changement des structures de développement économique au Québec.

«Quelle expertise ont les municipalités pour remplacer les CLD ? se demande-t-elle. Est-ce une provocation jetée sur la place publique pour voir quelles sont les réactions et décider ensuite de quel côté aller ?»

À la une

7 astuces pour réduire vos frais d'avocats

16/06/2024 | Manuel St-Aubin

EXPERT INVITÉ. Les acteurs judiciaires ont à cœur la mission de rendre justice, même si tout n’est pas parfait.

La course aux stages 2.0

Édition du 22 Mai 2024 | Claudine Hébert

Les cabinets d'avocats ont adapté les 5 à 7 aux nouvelles règles de la société.

L’industrie du droit a besoin de faire les choses autrement

Édition du 08 Mai 2024 | Philippe Jean Poirier

GRANDS DU DROIT. Les cabinets de services juridiques ont été très actifs sur le marché des fusions et acquisitions.