Québec prive le Fonds des générations de revenus en croissance, selon Force Jeunesse

Publié le 23/11/2023 à 16:30

Québec prive le Fonds des générations de revenus en croissance, selon Force Jeunesse

Publié le 23/11/2023 à 16:30

Par La Presse Canadienne

«Il y a de grandes volontés gouvernementales en matière d’exploitation minière, notamment avec la filière batterie, souligne la présidente de l’organisme Force Jeunesse, Laurianne Dery. (Photo: La Presse Canadienne)

En excluant les redevances minières, Québec prive le Fonds des générations d’une source de revenus avec un fort potentiel de croissance. La décision n’est pas équitable pour les générations futures, dénonce Force Jeunesse.

«Il y a de grandes volontés gouvernementales en matière d’exploitation minière, notamment avec la filière batterie, souligne la présidente de l’organisme, Laurianne Dery, en entrevue en marge d’une commission parlementaire, jeudi. On se dit que potentiellement dans le futur, c’est un secteur qui risque d’avoir des revenus croissants et très intéressants.»

Les revenus des redevances minières atteignaient près de 926 millions de dollars en 2021, selon les estimations les plus récentes du ministère des Ressources naturelles et des forêts. Ces redevances ne sont plus versées au Fonds des générations afin de financer la récente baisse d’impôt du gouvernement Legault.

Mme Dery juge que les redevances minières avaient aussi une fonction de symbole en faveur de l’équité intergénérationnelle. «Ce sont des revenus qui sont issus d’une ressource limitée, qui bénéficient actuellement à une seule génération ou à deux alors que ça pourrait faire bénéficier les prochaines.»

Le symbole n’est pas aussi fort pour la taxe spécifique sur les boissons alcooliques, qui n’est plus versée au Fonds des générations. L’alcool n’est pas une source de revenus qui disparaît. «Le lien est un peu moins fort idéologiquement», répond−elle.

Stéphane Rolland, La Presse Canadienne

 

 

À la une

Collations et café pour être au bureau «comme à la maison»

Mis à jour à 12:42 | lesaffaires.com

POUR OU CONTRE LE TÉLÉTRAVAIL. «Il n’y a rien comme être ensemble pour former une équipe solide et forte.»

«À l'aide! Les réunions se multiplient et m'épuisent.»

MAUDITE JOB! «Chez nous, le mode hybride a multiplié le nombre de réunions. Et ça m'épuise...»

Comment faut-il s'y prendre pour obtenir une augmentation de salaire?

Les bons employeurs devraient déjà accorder des augmentations de salaire annuelles d’environ 2% à 3%.