Québec élargit l'accès à l'antiviral Paxlovid et le rend disponible en pharmacie

Publié le 17/03/2022 à 08:34

Québec élargit l'accès à l'antiviral Paxlovid et le rend disponible en pharmacie

Publié le 17/03/2022 à 08:34

Par La Presse Canadienne

L’antiviral oral approuvé le 17 janvier dernier par Santé Canada vise à réduire la gravité des symptômes de la COVID-19 chez les personnes à risque de développer des complications sérieuses de cette infection. (Photo: La Presse Canadienne)

Québec — Le gouvernement du Québec élargit l’accès à l’antiviral Paxlovid à d’autres clientèles et annonce qu’il pourra être obtenu en pharmacie communautaire après l’obtention d’une ordonnance par un médecin ou une infirmière praticienne spécialisée (IPS) suivant un résultat positif à un test de dépistage de la COVID-19.

L’antiviral oral approuvé le 17 janvier dernier par Santé Canada vise à réduire la gravité des symptômes de la COVID-19 chez les personnes à risque de développer des complications sérieuses de cette infection. Il diminuerait aussi le risque d’être hospitalisé ou de décéder du coronavirus.  

Le traitement au Paxlovid doit être amorcé dans les cinq jours suivant l’apparition des symptômes. 

Un accès sera possible pour certains adultes avec immunosuppression modérée à sévère, pour les personnes âgées de 60 ans et plus, pour les femmes enceintes et pour les personnes qui n’ont pas été vaccinées ou qui ne l’ont été que partiellement.

L’accès sera aussi possible pour les personnes âgées de 18 ans et plus souffrant de conditions particulières dont l’hémoglobinopathie, l’insuffisance rénale ou chronique, le diabète, l’hypertension artérielle, l’obésité, l’insuffisance cardiaque et une maladie pulmonaire chronique.

Le ministère de la Santé et des Services sociaux ajoute que d’autres conditions peuvent être incluses pour l’accès au Paxlovid, comme l’âge très avancé après discussion avec un médecin spécialiste ou un collègue expérimenté. 

L’usage de l’antiviral n’est pas possible chez certains patients en raison d’interactions médicamenteuses ou de contre-indications. De plus, selon les données disponibles, l’usage du Paxlovid apparaît non pertinent en l’absence de facteurs de risque de complications.

Sur le même sujet

Les temps sont durs. Oui, mais on fait quoi maintenant?

COURRIER DES LECTEURS. Les actions doivent être concrètes, et c’est en s’impliquant qu’on va y arriver!

Johnson & Johnson: les faibles ventes de vaccin anti-COVID pèsent sur les résultats

24/01/2023 | AFP

À Wall Street, l’action de J&J montait de 0,8% dans les premiers échanges.

À la une

Un nouveau modèle d’usine intelligente pour votre entreprise

28/01/2023 | François Normand

ANALYSE. Deloitte lance une usine à Montréal qui fait la démonstration d’activités d’entreposage et de fabrication 4.0.

Bourse: Wall Street termine en hausse

Mis à jour le 27/01/2023 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. Toronto est restée pratiquement inchangée pendant la dernière séance de la semaine.

Moins d’aubaines sur le marché boursier qu’on ne pourrait penser

27/01/2023 | Charles Poulin

Si les marchés boursiers ne sont plus surévalués, ils ne sont pas une aubaine pour autant.