Québec élargit l'accès à l'antiviral Paxlovid et le rend disponible en pharmacie

Publié le 17/03/2022 à 08:34

Québec élargit l'accès à l'antiviral Paxlovid et le rend disponible en pharmacie

Publié le 17/03/2022 à 08:34

Par La Presse Canadienne

L’antiviral oral approuvé le 17 janvier dernier par Santé Canada vise à réduire la gravité des symptômes de la COVID-19 chez les personnes à risque de développer des complications sérieuses de cette infection. (Photo: La Presse Canadienne)

Québec — Le gouvernement du Québec élargit l’accès à l’antiviral Paxlovid à d’autres clientèles et annonce qu’il pourra être obtenu en pharmacie communautaire après l’obtention d’une ordonnance par un médecin ou une infirmière praticienne spécialisée (IPS) suivant un résultat positif à un test de dépistage de la COVID-19.

L’antiviral oral approuvé le 17 janvier dernier par Santé Canada vise à réduire la gravité des symptômes de la COVID-19 chez les personnes à risque de développer des complications sérieuses de cette infection. Il diminuerait aussi le risque d’être hospitalisé ou de décéder du coronavirus.  

Le traitement au Paxlovid doit être amorcé dans les cinq jours suivant l’apparition des symptômes. 

Un accès sera possible pour certains adultes avec immunosuppression modérée à sévère, pour les personnes âgées de 60 ans et plus, pour les femmes enceintes et pour les personnes qui n’ont pas été vaccinées ou qui ne l’ont été que partiellement.

L’accès sera aussi possible pour les personnes âgées de 18 ans et plus souffrant de conditions particulières dont l’hémoglobinopathie, l’insuffisance rénale ou chronique, le diabète, l’hypertension artérielle, l’obésité, l’insuffisance cardiaque et une maladie pulmonaire chronique.

Le ministère de la Santé et des Services sociaux ajoute que d’autres conditions peuvent être incluses pour l’accès au Paxlovid, comme l’âge très avancé après discussion avec un médecin spécialiste ou un collègue expérimenté. 

L’usage de l’antiviral n’est pas possible chez certains patients en raison d’interactions médicamenteuses ou de contre-indications. De plus, selon les données disponibles, l’usage du Paxlovid apparaît non pertinent en l’absence de facteurs de risque de complications.

À la une

L’AMF dit qu’Apple a accepté de payer une sanction de 175 000$

Il y a 12 minutes | La Presse Canadienne

L’AMF a indiqué qu’Apple s’était engagée à ce que le régime AppleCare+ soit offert par un assureur autorisé au Québec.

Syndicat à l’entrepôt de Laval: Amazon, CSN et Procureur général devant le tribunal

Il y a 32 minutes | La Presse Canadienne

Amazon a déposé une requête en révocation de l’accréditation syndicale.

Les ventes du commerce de gros ont augmenté de 2,4% au pays en avril

Il y a 22 minutes | La Presse Canadienne

En ce qui a trait aux volumes, les ventes du commerce de gros ont augmenté de 2,0% en avril.