Logo - Les Affaires
Logo - Les Affaires

Porter Airlines commande 20 avions Embraer

La Presse Canadienne|Mis à jour le 16 avril 2024

Porter Airlines commande 20 avions Embraer

La première livraison et l’entrée en service devraient avoir lieu au cours de la deuxième moitié de l’année. (Photo: La Presse Canadienne)

TORONTO — Porter Airlines a annoncé mardi avoir commandé 20 avions Embraer E195-E2 supplémentaires, une entente dont la valeur totale s’élève à 1,56 milliard $ US selon le prix de catalogue, alors que la ligne aérienne cherche à renforcer davantage sa présence dans l’est du Canada.

La compagnie a expliqué dans un communiqué qu’elle prévoyait de faire voler les nouveaux avions vers des destinations d’affaires et de loisirs au Canada, aux États-Unis, au Mexique et dans les Caraïbes depuis Ottawa, Montréal, Halifax et l’Aéroport international Pearson de Toronto.

La première livraison et l’entrée en service devraient avoir lieu au cours de la deuxième moitié de l’année.

Porter a précisé que la commande faisait suite à une autre entente conclue l’an dernier pour 30 avions Embraer E195-E2, qui ont une capacité d’environ 146 sièges, avec droits d’achat pour 50 autres avions.

En tenant compte de l’entente de mardi, les commandes de Porter auprès d’Embraer atteignent un total de 50 engagements fermes et de 50 droits d’achat.

Le chef de la direction de Porter, Michael Deluce, a indiqué que l’avion d’Embraer deviendrait «le cœur» de la flotte de la ligne aérienne.

Lors d’une entrevue, M. Deluce a noté que le moment de l’annonce n’était pas lié aux plans de WestJet de recentrer ses routes et sa flotte sur l’Ouest canadien.

«(La stratégie de WestJet dans l’Ouest canadien) améliorera nos plans et contribuera à renforcer le cœur de notre expansion dans l’est du Canada, mais ce n’était pas l’élément déterminant dans notre décision de déclencher la phase deux de nos plans de croissance», a-t-il assuré.

WestJet a annoncé en juin qu’elle ajouterait plus de vols et de connexions dans l’Ouest canadien et qu’elle retirerait ses routes régionales dans l’est du pays. La compagnie aérienne établie à Calgary a indiqué qu’elle resterait une compagnie aérienne nationale présente dans l’est du Canada, mais principalement par l’entremise de liaisons directes vers les villes de l’Ouest.

Porter veut «vraiment devenir une solide solution de rechange à Air Canada», a ajouté M. Deluce.

Le grand patron a également expliqué que l’avion E195-E2 aiderait à réduire de façon importante la consommation de carburant et les émissions alors que l’ensemble de l’industrie aéronautique se dirige vers la carboneutralité. Embraer décrit l’E195-E2 comme l’un des «avions les plus respectueux de l’environnement du segment monocouloir, offrant le niveau de bruit et d’émissions le plus faible».

Alors que règne un certain chaos pour de nombreux voyageurs dans les plus grands aéroports du Canada, M. Deluce a indiqué que plusieurs personnes s’étaient tournés vers Porter au cours des dernières semaines et des derniers mois, en particulier des personnes cherchant à voler directement vers des villes comme New York ou Boston, au lieu d’utiliser Air Canada pour le faire.

M. Deluce a également indiqué s’attendre à ce que les niveaux totaux de trafic de passagers cet été se rapprochent des niveaux d’avant la pandémie de 2019.

Porter a repris son envol en septembre dernier, après que ses avions ont été cloués au sol pendant près de 18 mois en raison des restrictions de santé publique liées à la pandémie de COVID-19.

En juin, la compagnie aérienne avait progressivement ramené son horaire de vols au niveau où il se trouvait en 2019.