Logo - Les Affaires
Logo - Les Affaires

Norda Stelo s’offre InnovExplo

Dominique Talbot|Mis à jour le 16 avril 2024

Norda Stelo s’offre InnovExplo

(Photo: courtoisie)

La firme québécoise de génie-conseil Norda Stelo, présente dans près de 50 pays, augmente sa position stratégique dans le domaine minier en faisant l’acquisition d’une autre Québécoise, InnovExplo, qui se spécialise en géologie et ingénierie minière.

La transaction, dont le montant reste confidentiel, est soutenue par l’implication de la Caisse de dépôt et placement du Québec (CDPQ) ainsi que de la Banque de Montréal.

Avec celle-ci, Norda Stelo, anciennement connue sous le nom de Roche, souhaite ainsi «créer une nouvelle avant-garde dans l’industrie minière, en fournissant une gamme de services intégrés sur l’ensemble de la chaîne de valeur des métaux critiques, stratégiques et précieux, ainsi que des minéraux industriels, essentiels à la transition énergétique», affirme l’entreprise dans un communiqué diffusé vendredi matin.

«En intégrant les connaissances spécialisées d’InnovExplo en matière de géologie et d’ingénierie minière à notre solide modèle d’ingénierie d’impact, nous améliorons considérablement notre capacité à naviguer dans le paysage ESG complexe auquel nos clients sont confrontés. Ensemble, nous nous concentrons sur l’entretien de notre héritage d’innovation et de leadership, en visant une croissance d’impact dans nos futurs projets», dit Alex Brisson, président et chef de la direction de Norda Stelo.

(Photo: courtoisie)

De son côté, la première vice-présidente et cheffe, Québec, à la CDPQ, Kim Thomassin, a rappelé qu’il s’agissait «de la deuxième transaction de Norda Stelo après un investissement initial de la CDPQ en 2023 pour soutenir son plan de développement stratégique pancanadien et accélérer sa croissance».

En décembre 2023, la Caisse avait octroyé un prêt de 12 millions de dollars à Norda Stelo pour faire l’acquisition de CWA, une firme d’ingénierie établie à Vancouver. Cette fois, le montant de son investissement n’est pas dévoilé.

Plus tôt dans la même année, en juin, Norda avait fait une autre acquisition, se tournant cette fois du côté de Planifika, une firme de consultation spécialisée en gestion d’actifs.