Logo - Les Affaires
Logo - Les Affaires

Mieux vaut savoir prévenir et guérir

Marie-Pier Frappier|Édition de janvier 2021

Mieux vaut savoir prévenir et guérir

Les coûts engendrés par la cybercriminalité ne cessent d’augmenter. L’éditeur de logiciels McAfee et le Center for Strategic & International Studies (CSIS) estiment que les cybercrimes coûtent annuellement près de 1 000 milliards de dollars, soit 1 % du PIB mondial. McAfee et le CSIS ont effectué un sondage entre avril et juin 2020 auprès de 1 500 entreprises de plus de 1 000 employés de tous les secteurs d’activité (300 aux États-Unis, 200 au Canada et 200 en France, entre autres). Les résultats montrent que la situation risque de ne pas s’améliorer, car les entreprises n’ont peu ou pas de plan pour contrer la cybercriminalité. Au Canada, 27 % des décideurs stipulent que leur organisation a un plan pour éviter les brèches de sécurité informatique (prévention), mais seulement 19 % croient que leur plan pour répondre à une cyberattaque fonctionnerait. Parfois, il vaut mieux être en mesure de prévenir et de guérir.