Lutter contre l’inflation de façon timide serait une «grave erreur», avertit Macklem

Publié le 22/11/2023 à 12:52

Lutter contre l’inflation de façon timide serait une «grave erreur», avertit Macklem

Publié le 22/11/2023 à 12:52

Par La Presse Canadienne

Le gouverneur de la Banque du Canada, Tiff Macklem, a comparé la lutte contre l’inflation d’aujourd’hui à celle des années 1970, en soulignant les similitudes et les différences entre ces deux périodes. (Photo: La Presse Canadienne)

Le gouverneur de la Banque du Canada, Tiff Macklem, a averti que ce serait une grave erreur de lutter contre l’inflation de façon timide et d’en subir les conséquences.

Le gouverneur prononçait mercredi un discours devant la Chambre de commerce de la région de Saint−Jean, au Nouveau−Brunswick, au lendemain de la publication de nouveaux chiffres sur l’inflation, qui montrent que celle−ci a ralenti à 3,1% en octobre au Canada.

Dans son discours, M. Macklem a comparé la lutte contre l’inflation d’aujourd’hui à celle des années 1970, en soulignant les similitudes et les différences entre ces deux périodes.

Selon M. Macklem, l’inflation des années 1970 a également été déclenchée par des événements mondiaux, mais elle est devenue volatile et durable en partie parce que le gouvernement et la banque centrale n’étaient pas disposés à restreindre les dépenses et à augmenter suffisamment les taux d’intérêt pour juguler l’inflation.

Le Canada présente aujourd’hui deux avantages par rapport aux années 1970 pour le gouverneur: les gens s’attendent à ce que l’inflation retombe à long terme et la Banque du Canada a réagi vigoureusement cette fois−ci en procédant à des hausses de taux énergiques.

Le discours de M. Macklem intervient également au lendemain de la présentation par la ministre des Finances, Chrystia Freeland, de l’énoncé économique d’automne du gouvernement fédéral, qui prévoit de nouvelles limites aux dépenses publiques alors que l’économie ralentit et que l’inflation reste élevée.

 

 

Sur le même sujet

Une menace économique appelée Trump

26/02/2024 | Pierre Cléroux

EXPERT. Son potentiel retour à la Maison-Blanche n'est pas de bon augure pour l'économie québécoise.

Crise immobilière: arrêtons de faire l'autruche

EXPERT INVITÉ. Loin d’être le fruit du hasard, cette crise immobilière est plutôt le produit d’un système défaillant.

À la une

Bourse: Wall Street termine en baisse

Mis à jour il y a 24 minutes | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse est en attente avant la publication d’un indicateur majeur d’inflation jeudi.

Bourse: les gagnants et les perdants du 28 février

Mis à jour il y a 13 minutes | LesAffaires.com et La Presse Canadienne

Voici les titres d'entreprises qui ont le plus marqué l'indice S&P/TSX aujourd'hui.

À surveiller: BMO, Apple et Banque Scotia

Que faire avec les titres de BMO, Apple et Banque Scotia? Voici quelques recommandations d’analystes.