Logo - Les Affaires
Logo - Les Affaires

Lightspeed confirme le retour permanent de Dax Dasilva

|16 mai 2024

Lightspeed confirme le retour permanent de Dax Dasilva

(Photo: La Presse Canadienne)

Le retour du fondateur de Lightspeed Commerce, Dax Dasilva, à la tête de l’entreprise ne sera pas que temporaire. Le spécialiste du commerce infonuagique a annoncé jeudi qu’il retirait la mention «par intérim» du titre de M. Dasilva, qui redevient donc chef de la direction de façon permanente. 

M. Dasilva avait fait un retour à la tête de l’entreprise de façon intérimaire en février, remplaçant Jean Paul Chauvet, qui a quitté l’entreprise. Il avait précédemment été chef de la direction de l’entreprise qu’il a fondée, en 2005, jusqu’en février 2022.

Dès son retour, M. Dasilva avait affiché sa volonté de reprendre les rênes de l’entreprise de manière permanente. Il avait souligné que même si la mention «par intérim» était attachée à son titre, il souhaitait occuper ses fonctions à long terme.

Lightspeed a officialisé son retour de manière permanente au moment d’annoncer ses résultats du quatrième trimestre, jeudi matin.

«Nous sommes dans une nouvelle phase», a affirmé M. Dasilva lors d’une conférence téléphonique avec des analystes pour discuter des plus récents résultats financiers de l’entreprise.

«Il s’agit de la phase de croissance rentable de Lightspeed, donc je suis ravi de la diriger», a-t-il mentionné.

Cette nouvelle phase, selon M. Dasilva, vise trois objectifs: accélérer la croissance des revenus logiciels, faire progresser l’adoption des produits de services financiers et contrôler les coûts.

Pour améliorer la croissance des revenus liés aux logiciels, M. Dasilva a expliqué que l’entreprise investirait dans l’innovation de produits, redéploierait les gestionnaires de comptes pour vendre des produits incitatifs aux clients et se concentrerait sur les clients qui ont tendance à adopter davantage de logiciels.

Du côté des services financiers, la société souhaite attirer davantage de clients en utilisant non seulement sa technologie de paiement, mais également ses offres de capital et de dépôt instantané.

L’objectif final de M. Dasilva est de contrôler les coûts et de réaliser davantage d’économies.

Il a déjà atteint cet objectif en licenciant 280 employés le mois dernier, ce qui, selon les estimations de l’entreprise, réduira ses dépenses opérationnelles de 10% au cours de l’exercice 2025. L’entreprise a également réduit ses dépenses en déplaçant son sommet des ventes vers un format virtuel et en réduisant la superficie de ses bureaux.

Pour continuer à réaliser des économies, la directrice financière de Lightspeed, Asha Bakshani, a précisé que la société entreprendrait un «examen approfondi» de ses installations mondiales afin d’«identifier les domaines dans lesquels nous pouvons rationaliser notre empreinte» et réexaminerait les contrats avec ses partenaires et ses fournisseurs.

 

Résultats positifs 

Jeudi, l’entreprise montréalaise a signalé une perte de 32,5 millions de dollars américains (M$US), ou 21 cents américains (US) par action, pour son trimestre qui a pris fin le 31 mars, comparativement à une perte nette 74,5 M$US, ou 49 cents US par action, pour la même période un an plus tôt.

Ses revenus se sont élevés à 230,2 M$US, soit 139,0 M$US pour les revenus tirés du traitement des transactions, 81,3 M$US pour les abonnements et 9,87 M$US pour le matériel informatique.

Globalement, il s’agit d’une hausse de 25% des revenus par rapport à 184,2 M$ au quatrième trimestre de 2023.

Sur une base ajustée, Lightspeed a déclaré avoir gagné 8,5 M$US, ou 6 cents US par action, au cours de son dernier trimestre, comparativement à une perte ajustée de 400 000 $US, ou 0 cent US par action, au même trimestre de l’année dernière.

«Le premier trimestre de Lightspeed sous Dax Dasilva confirme l’engagement de la société à équilibrer croissance et rentabilité», a observé l’analyste Daniel Chan, de Valeurs mobilières TD, dans une note aux clients.

Pour l’ensemble de l’exercice 2024, Lightspeed a rapporté une perte de 164,0 M$US, ou 1,07 $US par action, comparativement à une perte de 1,07 milliard de dollars américains, ou 7,11 $US par action, lors de l’exercice 2023. 

Ses revenus ont atteint 909,3 M$US, ce qui est légèrement plus élevé que ses plus récentes prévisions, tandis que son bénéfice avant intérêts, impôts et amortissements s’est élevé à 1,3 M$US.

Pour l’exercice 2025, Lightspeed s’attend à une croissance de son chiffre d’affaires d’au moins 20%, ainsi qu’à un bénéfice avant intérêts, impôts et amortissements d’au moins 40 M$US.

— Avec des informations de Tara Deschamps