Logo - Les Affaires
Logo - Les Affaires

Les ventes de maisons à Toronto ont diminué de 41% en juin

La Presse Canadienne|Mis à jour le 16 avril 2024

Les ventes de maisons à Toronto ont diminué de 41% en juin

Même si les maisons se sont vendues moins cher en moyenne en juin qu’en mai, les prix restaient en hausse par rapport à l’année dernière. (Photo: La Presse Canadienne)

Toronto — Les ventes de propriétés immobilières à Toronto ont chuté d’un peu plus de 41% en juin, par rapport au même mois l’an dernier, la hausse des coûts d’emprunt ayant pesé sur le marché, a annoncé mercredi la chambre immobilière de la région.

Environ 6474 maisons ont changé de mains le mois dernier, contre 11 053 en juin 2021, a précisé l’organisation. Les ventes de juin étaient également en baisse par rapport à celles du mois de mai.

Bien que le conseil ait attribué une partie de la baisse entre mai et juin aux tendances saisonnières, il a souligné que le chiffre et les ventes d’une année à l’autre suggèrent que les conditions de marché actuelles persisteront.

Même si les maisons se sont vendues moins cher en moyenne en juin qu’en mai, les prix restaient en hausse par rapport à l’année dernière.

Le prix moyen des habitations dans la région s’est élevé à 1 146 254 $ le mois dernier, soit une augmentation d’environ 5% par rapport à juin 2021. La moyenne de juin représentait une baisse de près de 6% par rapport à mai 2022.

Les augmentations des prix d’une année à l’autre ont été observées dans toutes les catégories de logements et se sont étendues aux régions entourant Toronto.

Les prix moyens dans la ville de Toronto ont atteint 1 737 012 $ pour les maisons individuelles, 1 027 050 $ pour les maisons en rangée et 771 267 $ pour les copropriétés.

Dans les banlieues du Grand Toronto, le prix moyen était supérieur à 1 361 862 $ pour une maison individuelle, 906 311 $ pour une maison en rangée et 692 598 $ pour une copropriété.

Alors que les prix ont augmenté comparativement à juin 2021, les agents immobiliers ont remarqué que plusieurs avaient retardé la mise en vente de leurs propriétés, préférant attendre que le marché reparte à la hausse.

Le nombre de propriétés inscrites à la vente en juin est resté pratiquement inchangé par rapport à l’année dernière, a constaté la chambre immobilière.

Les nouvelles inscriptions ont augmenté de 1% pour atteindre 16 347 le mois dernier, par rapport à juin 2021. Elles ont également chuté de 12% par rapport à mai 2022.