Les ultra-riches ont perdu 10% de leur fortune en 2022

Publié le 01/03/2023 à 15:40

Les ultra-riches ont perdu 10% de leur fortune en 2022

Publié le 01/03/2023 à 15:40

Par AFP

Selon l’étude de Knight Frank, 69% des investisseurs fortunés s’attendent à voir leur portefeuille croître cette année. (Photo: 123RF)

Londres — Les ultra-riches ont vu leur fortune fondre de 10% en 2022, leurs portefeuilles d’investissement se trouvant frappés par les hausses de taux d’intérêt, conséquences de la guerre en Ukraine et de l’inflation, mais l’optimisme est de mise pour cette année, selon une étude du cabinet de conseil Knight Frank.

La richesse totale détenue par ces personnes «très fortunées», définies comme possédant au moins 30 millions de dollars (y compris la valeur de leur résidence principale), «a diminué de 10% en 2022, soit une baisse d’environ 10 100 milliards de dollars», détaille cette étude publiée mercredi.

«L’année dernière, la crise ukrainienne a alimenté la crise énergétique européenne et gonflé une inflation déjà en plein essor. En conséquence, 2022 a vu l’un des mouvements à la hausse les plus prononcés de l’histoire des taux d’intérêt», selon Liam Bailey, responsable mondial de la recherche chez Knight Frank.

Quatre personnes très fortunées sur dix ont pourtant «vu leur richesse augmenter en 2022», mais «la tendance écrasante était négative» ce qui «n’est pas surprenant» car les hausses de taux de plusieurs banques centrales pour faire face à l’inflation pèsent sur les portefeuilles d’investissement, détaille le cabinet.

L’Europe a connu la plus forte baisse, avec une diminution de 17% de ces fortunes, suivie de l’Australasie (-11%) et des Amériques (-10%). L’Afrique et l’Asie, en comparaison, ont subi les baisses les plus faibles (respectivement -5% et -7%).

«Les taux de change ont eu un impact significatif», alors que «la force du dollar était inégalée, portée par l’engagement inébranlable de la Réserve fédérale envers l’un des cycles de hausse des taux les plus rapides de l’histoire», poursuit le rapport.

Pourtant, si «des risques importants subsistent pour l’économie mondiale» en 2023, «le sentiment du marché changera rapidement» avec «des opportunités très réelles qui émergent sur les marchés immobiliers mondiaux», avec le point de bascule des taux d’intérêt attendu cette année, selon Liam Bailey.

Selon l’étude de Knight Frank, 69% des investisseurs fortunés s’attendent à voir leur portefeuille croître cette année.

Sur le même sujet

La baisse du PIB par habitant ne doit pas inquiéter, mais...

25/03/2024 | Pierre Cléroux

EXPERT. Depuis 2020, soit au début de la pandémie, le PIB par habitant a diminué de 1,3% par année au Canada.

Hausse du PIB de 0,2% en novembre au Canada

Mis à jour le 31/01/2024 | La Presse Canadienne

Cela pourrait retarder le moment où les taux d’intérêt commenceront à descendre cette année, selon les économistes.

À la une

Budget fédéral 2024: l'art de se tirer dans le pied

EXPERT INVITÉ. Le gouvernement de Justin Trudeau «s’autopeluredebananise» avec son «budget mémorable».

Gain en capital: pas une surprise

EXPERT INVITÉ. «Combien d’impôt ça va vous coûter de plus?»

L'industrie technologique mécontente des mesures sur les gains en capital

Mis à jour à 17:22 | La Presse Canadienne

L'industrie technologique est mécontente des mesures sur les gains en capital.