Les propriétaires de PME connaissent peu les crédits d’impôt qui leur sont destinés

Publié le 22/01/2024 à 08:03

Les propriétaires de PME connaissent peu les crédits d’impôt qui leur sont destinés

Publié le 22/01/2024 à 08:03

Par La Presse Canadienne

Le ministre québécois des Finances, Eric Girard, et le premier ministre du Québec, François Legault (Photo: La Presse Canadienne/Jacques Boissinot)

Québec offre plusieurs crédits d’impôt pour aider les PME. Cette aide fiscale est toutefois méconnue par la grande majorité des entrepreneurs, selon un sondage de la Fédération canadienne de l’entreprise indépendante (FCEI).

Le sondage démontre que moins du tiers (30%) des propriétaires de PME ont «une connaissance générale» des crédits d’impôt qui leur sont destinés.

Le gouvernement devrait mener «une offensive de communication importante» pour faire connaître ses crédits d’impôt auprès des propriétaires de PME, plaide le vice-président de la FCEI pour le Québec, François Vincent.

«Ce n’est pas en faisant juste une conférence de presse pour annoncer un nouveau programme que là, par magie, tous les dirigeants d'entreprise vont être au courant», insiste-t-il en entrevue.

«On aimerait beaucoup que les agences d'État et les ministères poussent et fassent de la prospection auprès des dirigeants d'entreprise qui pourraient avoir accès à ces programmes-là», enchaîne-t-il. 

La complexité des démarches nécessaires pour obtenir les crédits d’impôt, le manque de temps et le manque d’information sont les principaux obstacles évoqués par les entrepreneurs dans le sondage.

Les propriétaires de PME n’ont-ils pas également une part de responsabilité dans la méconnaissance qu’ils ont des aides fiscales auxquelles ils sont admissibles? «S’ils avaient du temps», rétorque François Vincent.

«Ce n'est pas par manque de volonté, poursuit-il. Le dirigeant d'une petite entreprise n'a plus de temps parce qu'il éteint des feux sur le plancher, parce qu'il y a un manque d'employés. Ensuite, le poids de la paperasse est plus lourd et les coûts sont plus élevés pour aller faire affaire avec des spécialistes ou des comptables.»

Les propriétaires de PME n’ont pas accès aux mêmes ressources que la grande entreprise où l’on est en mesure d’embaucher des experts pour faire le suivi des programmes gouvernementaux, ajoute François Vincent.

Invités à fournir des commentaires dans le sondage, des répondants déplorent la lourdeur du processus administratif nécessaire pour obtenir des crédits d’impôt. «Je trouve souvent qu’on travaille beaucoup d’heures pour aller chercher peu d’argent en crédits d’impôt», déplore un répondant cité dans le rapport.

«Toujours très lourd pour une petite PME d’y avoir accès en raison du manque de ressources à l’interne et de temps à y consacrer, surtout en période de manque de main-d’œuvre», écrit un autre répondant. 

La méconnaissance des crédits d’impôt fait en sorte que l’aide que veut apporter le gouvernement ne rejoint pas toutes les entreprises qui pourraient en profiter, souligne François Vincent. 

Le sondage démontre que le crédit d’impôt pour le maintien en emploi des personnes ayant des contraintes sévères à l’emploi n’est connu que de 17% des propriétaires de PME. Ils sont 4% à l’avoir utilisé.

Le crédit d’impôt favorisant l’emploi des travailleurs d’expérience est également méconnu. Seulement 25% des répondants le connaissent, dont 15% des propriétaires qui s’en sont prévalus.

«Si des crédits qui visent une clientèle particulière ne sont pas connus, c’est sûr qu’on n’aide pas ces personnes-là», déplore François Vincent. 

Le sondage a été réalisé en décembre auprès de 288 membres de la FCEI. Sa marge d’erreur est de 5,8%, 19 fois sur 20.

Sur le même sujet

Épargner ou rembourser ses dettes?

EXPERT INVITÉ. Les deux voies ont leurs mérites, mais le meilleur choix dépend de la situation personnelle de chacun.

Quand un CELI est-il préférable à un REER?

21/02/2024 | Morningstar

En général, lorsque votre revenu est plus faible, le CELI est un meilleur choix.

À la une

Ce projet de loi affectera toutes les entreprises

24/05/2024 | François Normand

ANALYSE. Le projet de loi sur l’énergie que Pierre Fitzgibbon déposera d’ici le 7 juin sera structurant pour le Québec.

Électricité: un manufacturier sur trois en manque

23/05/2024 | François Normand

Près de 75% des entreprises des secteurs manufacturier et industriel retardent des projets ou des investissements.

Bourse: les résultats des 7 magnifiques au 1T

24/05/2024 | lesaffaires.com

D'Apple à Nvidia, qui a dépassé les attentes ou déçu les marchés.