Logo - Les Affaires
Logo - Les Affaires

Les profits de Citigroup ont chuté fin 2022

AFP|Mis à jour le 16 avril 2024

Les profits de Citigroup ont chuté fin 2022

La hausse des taux d’intérêt, l’inflation et les incertitudes sur la situation économique mondiale ont nettement refroidi l’appétit des investisseurs. (Photo: 123RF)

New York — La banque américaine Citigroup a vu ses profits fondre entre octobre et décembre en raison notamment d’une hausse de l’argent mis de côté pour se prémunir des risques de dégradation de l’économie.

Son bénéfice trimestriel s’est établi à 2,5 milliards de dollars US (G$ US), soit 21% de moins que l’année précédente, selon les résultats financiers du groupe dévoilés vendredi.

En cause, l’augmentation des réserves visant à parer aux éventuels impayés des clients, qui se sont élevées à 640 millions de dollars US (M$ US), contre 370 M$ US au trimestre précédent.

«Ces réserves sont liées à nos perspectives macroéconomiques», a indiqué le directeur financier de Citi, Mark Mason, lors d’un échange téléphonique avec des journalistes.

Mark Mason a précisé que Citi envisageait au cours des prochains mois «une récession sous une forme ou sous une autre dans le meilleur des cas et quelque chose d’un peu plus grave dans le pire des cas».

Citi a aussi pâti de la dégringolade de ses revenus tirés de la banque d’investissement (conseil, financement, placements), qui sont tombés à 645 M$ US, soit -58% en un an.

La hausse des taux d’intérêt, l’inflation et les incertitudes sur la situation économique mondiale ont nettement refroidi l’appétit des investisseurs et des entreprises, portant un coup à cette activité cruciale pour les établissements financiers.

Le chiffre d’affaires de Citi au dernier trimestre 2022 a toutefois été légèrement meilleur que les attentes du marché, à 18 G$ US (+6% en un an).

Il a notamment été tiré par la hausse de 23% des revenus nets d’intérêts, soit la différence que la banque engrange entre les intérêts qu’elle retire des prêts accordés à ses clients et ceux qu’elle verse aux épargnants. 

L’action du groupe reculait de 0,4% dans les échanges électroniques précédant l’ouverture de Wall Street.