Les perspectives des entreprises se sont détériorées, dit Statistique Canada

Publié le 23/11/2022 à 13:11

Les perspectives des entreprises se sont détériorées, dit Statistique Canada

Publié le 23/11/2022 à 13:11

Par La Presse Canadienne

Les sociétés financières ont également vu leur bénéfice net avant impôts diminuer de 11,6%. (Photo: La Presse Canadienne)

Ottawa — Les perspectives économiques des entreprises se sont détériorées au troisième trimestre, les taux d’intérêt ayant commencé à avoir un effet modérateur sur l’économie, a indiqué mercredi Statistique Canada.

Dans son rapport trimestriel sur les statistiques financières des entreprises publié mercredi, l’agence fédérale a noté que la pénurie de main-d’œuvre persistante, la tendance à la baisse des prix de l’énergie et des métaux et la dépréciation du dollar canadien par rapport au dollar américain avaient toutes contribué à accroître l’incertitude et les préoccupations concernant un ralentissement économique.

Les sociétés canadiennes ont vu leur bénéfice net désaisonnalisé avant impôts diminuer de 8,1% au troisième trimestre, par rapport au trimestre précédent, même si celui-ci a augmenté d’une année à l’autre, a précisé Statistique Canada.

Le bénéfice net avant impôts tiré de l’extraction de pétrole et de gaz a reculé de 3,4% au troisième trimestre en raison de la baisse des prix de l’essence au cours du trimestre.

Parallèlement, le bénéfice net avant impôts de fabrication de produits du pétrole et du charbon a diminué de 61,7%, tandis qu’il a diminué de 73,8% pour l’extraction minière et de l’exploitation en carrière et des activités de soutien.

Selon Statistique Canada, l’industrie de la construction a été moins rentable au troisième trimestre, voyant son bénéfice net avant impôts diminuer de 11,1% à cause de la hausse des coûts, notamment ceux liés aux salaires et ceux des matériaux.

Les sociétés financières ont également vu leur bénéfice net avant impôts diminuer de 11,6%.

Le secteur a vu ses provisions pour pertes sur créances augmenter de 151% au troisième trimestre en raison de changements défavorables dans les perspectives économiques, a souligné Statistique Canada.

Toutefois, le revenu net d’intérêts a augmenté de 4,8% en raison de la hausse des taux d’intérêt de la Banque du Canada, et les prêts sur cartes de crédit aux particuliers ont également augmenté de 3%.

Dans un contexte de hausse des prix des aliments, les entreprises de l’industrie de la fabrication d’aliments et de boissons gazeuses et de glace ont vu leur marge bénéficiaire nette moyenne passer d’une moyenne de 5,3% avant 2020 à une moyenne de 5,4% jusqu’à présent en 2022.

Cependant, les magasins d’alimentation ont vu leur marge bénéficiaire moyenne avant impôt passer d’une moyenne de 2,2% avant 2020 à 3,5% jusqu’à présent en 2022.

Statistique Canada a attribué l’augmentation du bénéfice net avant impôts des magasins d’alimentation à des volumes de ventes plus élevés et à des marges plus larges, bien qu’il ait noté que l’industrie a de faibles marges par rapport à d’autres secteurs non financiers.

À la une

Cinq conseils pour améliorer ses chances de financement

Édition du 18 Janvier 2023 | Karl Rettino-Parazelli

FINANCEMENT. Comment maximiser ses chances d'obtenir un prêt désiré?

Arrêtez de vous sous-évaluer comme entrepreneur!

BLOGUE INVITÉ. Attention, vendre à bas prix comporte des risques et des effets pervers.

La taxe de 2% sur les rachats d'actions des sociétés rapporterait 3 G$ en cinq ans

Le gouvernement souhaite inciter les entreprises à plutôt réinvestir leurs bénéfices dans leurs activités.