Les pénuries de main-d'oeuvre coûtent 38G$ aux PME, dit la FCEI

Publié le 29/11/2023 à 17:03, mis à jour le 29/11/2023 à 17:25

Les pénuries de main-d'oeuvre coûtent 38G$ aux PME, dit la FCEI

Publié le 29/11/2023 à 17:03, mis à jour le 29/11/2023 à 17:25

Par La Presse Canadienne

Le manque de personnel a amené certains employeurs à travailler plus d'heures, à réduire leurs heures d'ouverture et à refuser des services ou des contrats, selon la FCEI. (Photo: 123RF)

Les petites et moyennes entreprises (PME) ont perdu plus de 38 milliards de dollars (G$) en opportunités de revenus l'année dernière en raison de la pénurie de main-d'oeuvre, selon les estimations de la Fédération canadienne de l'entreprise indépendante (FCEI). 

Le manque de personnel a amené certains employeurs à travailler plus d'heures, à réduire leurs heures d'ouverture et à refuser des services ou des contrats, explique Laure-Anne Bomal, économiste à la FCEI. 

Elle affirme que même si ces chiffres n'indiquent pas que l'économie canadienne a perdu des milliards de dollars, il s'agit tout de même d'un montant de revenus important dont les PME auraient pu bénéficier.

Le rapport indique que les PME du secteur de la construction ont connu la plus grande perte d'opportunités commerciales potentielles, estimée à plus de 9,6G$ l'année dernière, suivie par celle du secteur du commerce de détail avec une perte estimée à 3,8G$ et des services sociaux avec une perte de 3,3G$.

Les PME québécoises sont les plus susceptibles d'avoir subi un manque à gagner en raison du manque de main-d'oeuvre, comparativement aux autres provinces, peut-on lire dans le rapport. Une sur trois a refusé des contrats.

La FCEI a proposé des solutions dans son rapport, notamment l'apprentissage intégré au travail dans les écoles secondaires, la mobilité de la main-d'oeuvre entre les provinces et une révision de politique fiscale existante.

À la une

Reprise de l’activité immobilière: la baisse des taux ne sera pas suffisante à elle seule

Mis à jour à 17:56 | Charles Poulin

Le terrain de jeu est extrêmement complexe à l’heure actuelle.

Bourse: Wall Street conclut en ordre dispersé après les minutes de la Fed et avant Nvidia

Mis à jour à 17:08 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto clôture en baisse de 45 points.

À surveiller: Loblaw, Redevances aurifères Osisko et Salesforce

Que faire avec les titres de Loblaw, Redevances aurifères Osisko et Salesforce? Voici des recommandations d’analystes.