Logo - Les Affaires
Logo - Les Affaires

Les motos électriques de Harley-Davidson entrent à Wall Street

AFP|Mis à jour le 16 avril 2024

Les motos électriques de Harley-Davidson entrent à Wall Street

Le groupe a aussi ouvert mardi les réservations pour un modèle plus petit vendu à partir de 17 000 $US. (Photo: 123RF)

New York — La filiale du fabricant des mythiques motos Harley-Davidson dédiée aux engins électriques, LiveWire, a fait ses premiers pas mardi à la Bourse de New York et évoluait dans le rouge dans un contexte compliqué sur les marchés financiers.

LiveWire est entrée à Wall Street en fusionnant avec une autre société déjà cotée, AEA-Bridges Impact Corp. 

L’opération, annoncée fin 2021, a été approuvée par les actionnaires de AEA-Bridges le 16 septembre et le titre a débuté sur le New York Stock Exchange sous le symbole LVWR. Elle était prévue pour le premier semestre, mais la situation s’est dégradée sur les marchés financiers ces derniers mois et le nombre d’arrivées à Wall Street a chuté.

Lors de l’annonce de la fusion, Harley soulignait que l’opération donnait à LiveWire une valeur d’entreprise d’environ 1,8 milliard de $US et lui permettait de lever 545 millions de $US nets. En enlevant les divers frais, LiveWire a finalement récupéré 334 millions. 

Après un bond en tout début de séance, son action reculait à la mi-journée de plus de 9%. Harley doit garder 74% de la nouvelle société cotée en Bourse.

Créé en 1903, Harley a misé sur les véhicules électriques il y a une dizaine d’années pour attirer un public plus jeune que sa traditionnelle clientèle, avec des consommateurs éventuellement plus sensibles à l’impact environnemental de leurs produits.

Dévoilé en 2014, le modèle LiveWire One est disponible depuis fin 2019 à un prix de base d’environ 22 800 $US. Le groupe a aussi ouvert mardi les réservations pour un modèle plus petit vendu à partir de 17 000 $US.