Logo - Les Affaires
Logo - Les Affaires

Les Jeunes sont moins optimistes quant à leur avenir financier

La Presse Canadienne|Mis à jour le 16 avril 2024

Les Jeunes sont moins optimistes quant à leur avenir financier

(Photo: La Presse Canadienne)

Toronto — Les Canadiens âgés de 18 à 34 ans sont beaucoup moins confiants aujourd’hui quant à leur avenir financier qu’ils ne l’étaient il y a un an, révèlent les résultats d’un nouveau sondage de la Banque Royale.

Dix-huit pour cent des Canadiens de ce groupe d’âge ont déclaré avoir confiance en leur avenir financier, une proportion en baisse par rapport à celle de 31% enregistrée un an plus tôt.

Plus de la moitié ont indiqué qu’ils n’étaient pas préparés aux conséquences de l’inflation, selon le sondage réalisé en octobre, tandis que plus des trois quarts ont dit s’inquiéter de leurs flux de trésorerie.

L’inflation annuelle s’est établie à 5,9% en janvier, en baisse par rapport à ses sommets du milieu de 2022, mais la hausse des prix des aliments et la hausse des taux d’intérêt, entre autres coûts, pesait toujours sur le portefeuille des Canadiens.

Le sondage a révélé que les jeunes adultes canadiens accordaient désormais une plus grande attention à leurs finances, qu’il s’agisse de leurs dépenses quotidiennes, de leurs dettes ou de leurs investissements.

Un total de 2005 Canadiens de 18 ans et plus ont répondu au sondage du 15 au 27 octobre 2022, par l’intermédiaire de la plateforme en ligne Ipsos Je-Dis, a expliqué la Banque Royale. Ipsos, qui réalise cette enquête pour le compte de la banque depuis plus de 30 ans, a utilisé un échantillon établi selon la méthode des quotas pondérés afin que sa composition reflète celle de la population canadienne déterminée à partir des données du dernier recensement et que les résultats soient représentatifs de l’ensemble de la population, a indiqué la Royale.