Logo - Les Affaires
Logo - Les Affaires

Les entreprises et les consommateurs plus optimistes

La Presse Canadienne|Mis à jour le 16 avril 2024

Les entreprises et les consommateurs plus optimistes

Les consommateurs deviennent moins pessimistes quant à l’orientation de l’économie, car ils s’attendent à une baisse des taux d’intérêt. (Photo: La Presse Canadienne)

Ottawa — La Banque du Canada affirme que la confiance des entreprises et des consommateurs s’est améliorée au cours du premier trimestre de l’année, même si les taux d’intérêt élevés continuent de freiner l’économie.

La banque centrale a publié lundi ses perspectives des entreprises et ses enquêtes sur les attentes des consommateurs, qui montrent un optimisme accru alors que les gens s’attendent à une baisse des taux d’intérêt.

Même si les entreprises ont encore fait état d’une demande faible, les indicateurs de la conjoncture économique, les perspectives de ventes et les intentions d’embauche se sont améliorés après plusieurs trimestres de baisse.

«Après une période de faible croissance des ventes, les entreprises s’attendent à une amélioration sur ce plan en raison de la croissance démographique, des efforts déployés pour pénétrer de nouveaux marchés ou développer de nouveaux produits, et des anticipations autour d’une baisse des taux d’intérêt au cours des 12 prochains mois», a déclaré la Banque du Canada.

Pendant ce temps, près des deux tiers des consommateurs canadiens réduisent ou reportent leurs dépenses en raison de l’inflation et des taux d’intérêt élevés.

Néanmoins, les consommateurs deviennent moins pessimistes quant à l’orientation de l’économie, car ils s’attendent à une baisse des taux d’intérêt.

«Bien que faible, la confiance des consommateurs s’est améliorée ce trimestre, les gens s’attendant à une baisse des taux d’intérêt, a déclaré la Banque du Canada. En conséquence, les consommateurs sont moins pessimistes quant à l’avenir de l’économie et à leur situation financière, et ils sont moins nombreux à penser qu’ils devront réduire ou reporter davantage leurs dépenses.»

Les travailleurs restent également optimistes quant au marché du travail et s’attendent à une forte croissance des salaires, malgré les signes de relâchement du marché du travail.

Après une accélération historique de l’inflation après la pandémie, la Banque du Canada a réagi avec plusieurs hausses ayant porté son taux d’intérêt directeur cible à 5% — le plus haut niveau depuis 2001.

Les prévisionnistes s’attendent généralement à ce que la banque centrale commence à baisser son taux directeur vers le milieu de l’année, alors que l’inflation continue de ralentir et que la croissance économique reste faible.

L’inflation annuelle du Canada est tombée à 2,8% en février.

Les enquêtes des banques centrales ont révélé que même si les attentes des entreprises en matière d’inflation à court terme continuent de diminuer, celles des consommateurs sont restées essentiellement inchangées.

Selon la Banque du Canada, les consommateurs associent leur perception du ralentissement de l’inflation à leur propre expérience des changements de prix des articles fréquemment achetés, tels que la nourriture et l’essence.

Les taux d’intérêt plus élevés ont freiné la croissance économique, les consommateurs ayant réduit leurs dépenses et les entreprises ayant vu leurs ventes ralentir. Le produit intérieur brut réel a augmenté à un taux annualisé de 1% au quatrième trimestre.

Cependant, l’économie a réussi à éviter une récession et devrait rebondir au second semestre avec la baisse des taux d’intérêt.

L’enquête sur les perspectives des entreprises a montré que moins d’entreprises prévoyaient une récession au premier trimestre que lors du quatrième trimestre.

La Banque du Canada devrait faire sa prochaine annonce sur les taux d’intérêt le 10 avril.

Nojoud Al Mallees, La Presse Canadienne

 

Inscrivez-vous gratuitement aux infolettres de Les Affaires et suivez l’actualité économique et financière au Québec et à l’international, directement livrée dans votre boîte courriel.

Avec nos trois infolettres quotidiennes, envoyées le matin, le midi et le soir, restez au fait des soubresauts de la Bourse, des nouvelles du jour et retrouvez les billets d’opinion de nos experts invités qui soulèvent les défis qui préoccupent la communauté des affaires.