Logo - Les Affaires
Logo - Les Affaires

Les débardeurs du port de Montréal sont en grève

La Presse Canadienne|Mis à jour le 16 avril 2024

Les débardeurs du port de Montréal sont en grève

Sans les débardeurs, les activités du port de Montréal sont suspendues. (Photo: Graham Hughes pour La Presse Canadienne)

Plus de 1000 débardeurs du port de Montréal entament une grève générale illimitée lundi matin — une décision qui, selon l’administration portuaire, signifiera la fermeture totale de toutes les activités portuaires. 

Le syndicat des débardeurs, affilié au Syndicat canadien de la fonction publique, affirme que l’Association des employeurs maritimes ne veut pas négocier et a opté pour une politique de provocation qui comprend des changements d’horaires de travail.

L’association, à son tour, s’est dite déçue de la décision du syndicat et est en train de revoir ses options.

La ministre fédérale du Travail, Filomena Tassi, a déclaré dimanche que le gouvernement avait émis un préavis selon lequel il déposerait une loi de retour au travail dans les prochains jours si un accord n’était pas conclu.

Mme Tassi a déclaré que le gouvernement préférerait ne pas intervenir, mais qu’il n’aurait peut−être pas le choix étant donné ce qu’elle a décrit comme des dommages importants et potentiellement durables causés à l’économie canadienne par l’arrêt de travail.

Les travailleurs, qui sont sans contrat depuis décembre 2018, mènent une grève des heures supplémentaires depuis le 17 avril et refusent de travailler le week-end depuis le 18 avril. 

Plusieurs groupes d’employeurs se sont dits préoccupés par l’impact de la grève sur les entreprises.