Les Canadiens devraient s’attendre à des taux élevés pour longtemps, prévient la BdC

Publié le 09/11/2023 à 12:51

Les Canadiens devraient s’attendre à des taux élevés pour longtemps, prévient la BdC

Publié le 09/11/2023 à 12:51

Par La Presse Canadienne

La sous−gouverneure principale de la Banque du Canada, Carolyn Rogers, livrait jeudi un discours destiné au groupe Advocis Vancouver, dans lequel elle a évoqué les raisons pour lesquelles le monde pourrait se diriger vers des taux d’intérêt plus élevés à long terme. (Photo: La Presse Canadienne)

La sous−gouverneure principale de la Banque du Canada, Carolyn Rogers, a prévenu jeudi que les taux d’intérêt pourraient ne pas revenir aux bas niveaux auxquels les gens étaient habitués avant la pandémie de COVID−19. 

Mme Rogers livrait jeudi un discours destiné au groupe Advocis Vancouver, dans lequel elle a évoqué les raisons pour lesquelles le monde pourrait se diriger vers des taux d’intérêt plus élevés à long terme.

Dans le texte préparé de son allocution, Mme Rogers a souligné que les changements structurels de l’économie mondiale, les niveaux plus élevés des dettes publiques et les risques géopolitiques pourraient forcer le maintien des taux d’intérêt à un niveau élevé.

Mme Rogers a souligné que le monde s’adaptait déjà à la réalité de taux d’intérêt plus élevés, laissant peu de «marge de manœuvre» au système financier mondial s’il devait faire face à un choc.

Selon elle, l’adaptation à des taux plus élevés à long terme représenterait un grand changement pour tout le monde, des gouvernements aux entreprises en passant par les ménages, après 15 ans de taux bas, mais le fait de procéder de façon progressive et proactive réduit le risque de déstabilisation du système financier.

Mme Rogers a noté que les données montraient que les Canadiens s’adaptent actuellement aux taux d’intérêt plus élevés en réduisant à la fois leurs dépenses et leur demande de crédit.

 

 

Sur le même sujet

Crise immobilière: arrêtons de faire l'autruche

EXPERT INVITÉ. Loin d’être le fruit du hasard, cette crise immobilière est plutôt le produit d’un système défaillant.

Bourse: le casse-tête inflationniste de la Réserve fédérale américaine

16/02/2024 | Denis Lalonde

BALADO. L'inflation a provoqué une éphémère douche froide sur les marchés boursiers. À quand une baisse de taux?

À la une

Bourse: Wall Street conclut en ordre dispersé après les minutes de la Fed et avant Nvidia

Mis à jour il y a 27 minutes | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto clôture en baisse de 45 points.

À surveiller: Loblaw, Redevances aurifères Osisko et Salesforce

Que faire avec les titres de Loblaw, Redevances aurifères Osisko et Salesforce? Voici des recommandations d’analystes.

Bourse: les gagnants et les perdants du 21 février

Mis à jour il y a 13 minutes | LesAffaires.com et La Presse Canadienne

Voici les titres d'entreprises qui ont le plus marqué l'indice S&P/TSX aujourd'hui.