Logo - Les Affaires
Logo - Les Affaires

Les 1800 ingénieurs de l’État déclenchent une deuxième grève

La Presse Canadienne|Mis à jour le 16 avril 2024

Les 1800 ingénieurs de l’État déclenchent une deuxième grève

(Photo: La Presse Canadienne)L’APIGQ rapporte que ses membres accusent un important écart salarial face aux ingénieurs des autres secteurs publics, comme le municipal.

Les 1800 ingénieurs à l’emploi du gouvernement du Québec ont bel et bien déclenché la grève, la nuit dernière, après l’achoppement des négociations avec Québec.

Une autre grève illimitée a été déclenchée à 00h01 par les membres de l’Association professionnelle des ingénieurs du gouvernement du Québec.

Les membres de l’APIGQ avaient débrayé une première fois, le 23 avril, mais ils avaient interrompu leur grève après un mois, afin de redonner une chance à la négociation.

Mais les pourparlers ont achoppé au début de la nuit dernière. Le président du syndicat, Marc-André Martin, estime maintenant se trouver «dans une impasse». Il soutient que les parties étaient pourtant «à un cheveu d’une entente de principe».

La rémunération est au cœur du litige. L’APIGQ rapporte que ses membres accusent un important écart salarial face aux ingénieurs des autres secteurs publics, comme le municipal.

La majorité de ces ingénieurs travaillent au ministère des Transports, mais aussi à l’Environnement. Les autres sont répartis dans différents ministères.