Logo - Les Affaires
Logo - Les Affaires

Le réchauffement climatique coûtera plus cher que la COVID-19

La Presse Canadienne|Mis à jour le 16 avril 2024

Le réchauffement climatique coûtera plus cher que la COVID-19

La trajectoire actuelle du monde met le Canada sur la voie d’une perte de sept pour cent de son produit intérieur brut. (Photo: 123RF)

L’un des plus grands assureurs du monde affirme que les Canadiens seront plus pauvres de plus de 100 milliards $ d’ici 2050 si le monde ne travaille pas plus fort pour lutter contre les changements climatiques.

Swiss Re, une multinationale qui assure les compagnies d’assurance, affirme qu’il s’agit d’une facture beaucoup plus élevée que celle liée à la pandémie de COVID-19.

À (re)lire: Créer de la valeur grâce à la responsabilité sociale et environnementale

Selon l’économiste en chef Jérôme Haegeli, la trajectoire actuelle du monde met le Canada sur la voie d’une perte de sept pour cent de son produit intérieur brut.

Il souligne que la réduction du réchauffement climatique pourrait couper ces coûts presque de moitié.

M. Haegeli affirme que la latitude nordique du Canada et une infrastructure bien développée en font l’un des pays les mieux placés pour s’adapter aux changements climatiques.

Le rapport de la société intervient à l’occasion du jour de la Terre et de l’ouverture du sommet sur le climat organisé par le président américain Joe Biden.

Le premier ministre Justin Trudeau a annoncé que le Canada augmentait son objectif de réduction des émissions de gaz à effet de serre à au moins 40 % d’ici 2030 par rapport aux niveaux de 2005. L’objectif précédent établissait la cible à 36 % de réduction.