Le front commun a dit oui à 74,8%

Publié le 23/02/2024 à 11:48, mis à jour le 23/02/2024 à 12:36

Le front commun a dit oui à 74,8%

Publié le 23/02/2024 à 11:48, mis à jour le 23/02/2024 à 12:36

Par La Presse Canadienne

Cela met ainsi un terme à cette négociation qui aura duré plus d’un an. (Photo: La Presse Canadienne)

C’est finalement à 74,8% que les syndiqués du front commun du secteur public ont adopté l’entente de principe qui avait été conclue avec Québec quant au renouvellement des conventions collectives.

Le front commun, qui est constitué de l’APTS, de la CSQ, de la FTQ et de la CSN, représentant 420 000 travailleurs dans la santé et l’éducation, en a fait l’annonce vendredi à Québec.

Cela met ainsi un terme à cette négociation qui aura duré plus d’un an. Les demandes du front commun avaient été déposées à l’automne 2023 ; les offres gouvernementales en décembre 2023.

Le nouveau contrat de travail, qui sera en vigueur du 1er avril 2023 ou 31 mars 2028, prévoit des augmentations de 17,4% sur cinq ans. À cela s’ajoute une clause de protection contre l’inflation, pouvant aller jusqu’à 1% pour les trois dernières années de la convention collective.

«La réponse a été intéressante. On a qualifié ça d’impulsion», a lancé le président de la CSQ, Éric Gingras, faisant ainsi référence au fait que tous les problèmes des réseaux de la santé et de l’éducation ne sont pas réglés avec la convention collective. Les parties devront donc continuer à discuter.

«S’ils veulent des forums, bien c’est le temps-là», a lancé la présidente de la FTQ, Magali Picard. Elle fait ici référence aux fameux forums de discussions que le gouvernement du Québec insistait pour lancer, au début de la phase de négociation, il y a plus d’un an. À l’époque, les organisations syndicales n’en voulaient pas, jugeant que c’était le moment de renégocier les conventions collectives, pas de tenir des discussions générales sur les différents problèmes dans les services publics.

Lia Lévesque, La Presse Canadienne

 

À la une

Oatbox à l’assaut de l’Ontario avec le Fonds de solidarité FTQ

Le fabriquant de boisson d'avoine montréalais Oatbox a reçu 5M$ du Fonds de solidarité FTQ.

Bourse: Toronto perd près de 1%

Mis à jour il y a 43 minutes | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. Les tensions géopolitiques et l’inflation ont déprimé les investisseurs à la Bourse de New York.

Bourse: les gagnants et les perdants du 12 avril

Mis à jour il y a 41 minutes | LesAffaires.com et La Presse Canadienne

Voici les titres d'entreprises qui ont le plus marqué l'indice S&P/TSX aujourd'hui.