Logo - Les Affaires
Logo - Les Affaires

Lancement de l’opération «séduction des 60−69 ans»

La Presse Canadienne|Mis à jour le 16 avril 2024

Lancement de l’opération «séduction des 60−69 ans»

Le nombre de travailleuses et de travailleurs âgés est passé de 169 800 en mai 2019 à 194 100 en mai 2022. (Photo: 123RF)

Désireux de convaincre davantage de travailleurs d’expérience de rester au travail ou d’y revenir, le Conseil du patronat lance son projet «séduction des 60−69 ans».

Il s’agit d’un service d’accompagnement personnalisé auprès des entreprises pour les aider à trouver les meilleures pratiques pour attirer ou maintenir en emploi les travailleurs expérimentés, dans un contexte où beaucoup d’employeurs éprouvent des difficultés de recrutement de main−d’œuvre.

En entrevue, vendredi, le président et chef de la direction du Conseil du patronat, Karl Blackburn, a cité plusieurs mesures qui peuvent ainsi inciter les travailleurs expérimentés à rester au travail ou à y retourner: flexibilité des horaires, travail à temps partiel, mentorat, tâches moins exigeantes physiquement, par exemple.

Il n’y a pas de mesure uniforme pour tous les employeurs et tous les candidats potentiels, a-t-il insisté.

À ses côtés, le ministre du Travail et de l’Emploi, Jean Boulet, a souligné qu’il y avait déjà eu une augmentation du nombre de travailleurs âgés de 65 ans et plus en emploi. Le nombre est passé de 169 800 en mai 2019 à 194 100 en mai 2022.

Le ministre a rappelé qu’il faudra aussi combattre les préjugés et attitudes de certains vis-à-vis les travailleurs d’expérience. Et tant les employeurs que les syndicats devront s’adapter pour leur faire plus de place, a-t-il affirmé.